Dans une des 2913 collines du Burundi, une famille burundaise heureuse en ce 1er janvier 2016 vous souhaite : - Meilleurs vœux pour l'an 2016. Année de bénédiction et de prospérité en tout point de vue ... ( facebook.com/divineclaudine )

Burundi : Kayanza fait une campagne pour taux de couverture contraceptive à 80%

Share Button
Dans une des 2913 collines du Burundi, une famille burundaise heureuse en ce 1er janvier 2016 vous souhaite : - Meilleurs vœux pour l'an 2016. Année de bénédiction et de prospérité en tout point de vue ... ( facebook.com/divineclaudine )

Une famille burundaise heureuse  ( facebook.com/divineclaudine  )

Kayanza, la province la plus peuplée du Burundi,  réfléchit sur sa démographie, et souhaite passer d’un taux de couverture contraceptive de 23% à 80%.

A Kayanza, au Nord du Burundi, ce lundi 20 mars 2017, M. NDAYIZEYE Anicet, gouverneur de la province Kayanza, a organisé une journée de réflexion sur les barrières socioculturelles et religieuses en matière de santé reproductive, destinée aux administratifs, aux confessions religieuses, aux représentants de la société civile et du personnel soignant.

La croissance démographique à Kayanza est importante. La densité moyenne provinciale est de 640 hab/km², le double de la moyenne nationale.   La commune Gatara à Kayanza est la plus densément peuplée de la province et du pays à raison de 940 hab/km².   Le taux de couverture contraceptive était de 37% en 2012, de 19% en 2015 et de 23% en 2016.
Selon M. NDAYIZEYE, la province KAYANZA souhaite atteindre un taux de couverture contraceptive de 80%. La question est comment y arriver ? Face à ce que nous sommes nous les Barundi.

Un Immeuble à appartements à Bujumbura ( Photo : burundiappscenter.com )

Un Immeuble à appartements à Bujumbura ( Photo : burundiappscenter.com )

Le Burundi, contrairement à la vision du monde d’aujourd’hui reflétant une philosophie de peuples nomades,  a une société majoritairement sédentaire. La démographie importante ne pose pas de problème dans la sociologie et la pensée des Barundi, au contraire elle est un atout.   La réponse contraceptive est intéressante dans une société aux mœurs commerçantes. Les Barundi ne le sont pas, bien que la Globalisation ( le monde actuel ) le soit. Les multinationales pharmaceutiques sont pour la solution contraceptive. Elles sponsorisent, à travers la Banque Mondiale ou le PNUD, ce type d’actions du Gouverneur de KAYANZA. L’Etat du Burundi sait l’importance de la modernisation de sa gestion du territoire face à la question démographique, afin d’écarter de futurs conflits très sérieux d’ordre juridique et social [ http://burundi-agnews.org/philosophie.htm ]. La petite parcelle – itongo – est très important chez les Barundi. Une réponse doit être apporter au niveau architectural par rapport au paysage burundais. Par exemples, la construction d’immeubles à étages, qui commence à se répandre peu à peu,  est intéressante.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 16 mars 2017

Facebook Comments