Une intellectuelle Burundaise proteste contre le Tribunal Russel – Burundi

Share Button
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BERNARD-HENRI LEVY, Fondateur et Directeur de la revue « La Règle du Jeu » à Paris (France) A propos du Séminaire à Paris du 27.09.2015 /  Burundi : juger les crimes / Première session du Tribunal Russel sur le Burundi.

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BERNARD-HENRI LEVY, Fondateur et Directeur de la revue « La Règle du Jeu » à Paris (France)
A propos du Séminaire à Paris du 27.09.2015 / Burundi : juger les crimes / Première session du Tribunal Russel sur le Burundi.

A Paris, ce dimanche 27 septembre 2015, a eu lieu la Première session du Tribunal Russel sur le Burundi …

Depuis Lausanne en Suisse, samedi 26 septembre 2015, Mme Perpétue Nshimirimana, intellectuelle burundaise, auteur de plusieurs ouvrages et articles, connue pour être une “Chasseuse de Génocidaire Hima burundais” à l’image du  vaillant  et très aimés, au Burundi, le fameux Couple Beate et Serge Klarsfeld (*) – Chasseur de Nazi ), avait interpellé  M. Bernard Henri Levy, philosophe Français engagé très connu,  lui-même Fils d’une victime de la Shoah, pour savoir ce que signifiait cette convocation du Tribunal Russel à Paris, abritant de nombreux enfants – Fils et Filles – de génocidaires Hima burundais…

Voici la lettre ouverte de Mme Perpétue Nshimirimana, Fille d’une victime du Génocide Régicide du Burundi, à M. Bernard Henri Levy, Fils de déportés juifs, victime du Génocide JUIF entre 1939-1945 :  http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/09/perpetue-nshimirimana-lettre-ouverte-a-monsieur-bernard-henri-levy.pdf
Mme Perpétue Nshimirimana lui demandait de ne pas se tromper de camps. Il y a d’un côté les Victimes et de l’autre côté les Boureaux.  Le Tribunal Russel, depuis sa création,  a toujours été du côté des victimes. Dans sa lettre, Mme Nshimirimana interpelle la noblesse de ce Fils digne des victimes de la SHOAH. Au delà des intérêts, il y a la “Mémoire des anciens qui ont été victimes”, que Mme Perpétue Nshimirimana et M. Bernard Henri Levy  partagent ensemble.  Car, en effet, ce printemps, le Burundi, des Fils et Filles du Génocide Hima burundais, a été victime  pendant sa période électorale démocratique 2015, d’ une Révolution de Couleur ou une tentative de renversement de régime, dictée par des enjeux géopolitiques globaux ( impliquant des multinationales ) des USA, de la France et de la Belgique.  Le bilan est de centaines de morts et de plusieurs dizaines de milliers de réfugiés ( Cfr. https://www.youtube.com/watch?v=dDFaM1jvd3I et http://burundi-agnews.org/justice/?p=20777 )

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BERNARD-HENRI LEVY, Fondateur et Directeur de la revue « La Règle du Jeu » à Paris (France) A propos du Séminaire à Paris du 27.09.2015 /  Burundi : juger les crimes / Première session du Tribunal Russel sur le Burundi.

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BERNARD-HENRI LEVY, Fondateur et Directeur de la revue « La Règle du Jeu » à Paris (France)
A propos du Séminaire à Paris du 27.09.2015 / Burundi : juger les crimes / Première session du Tribunal Russel sur le Burundi.

Le Burundi, qui est un vieux Royaume millénaire africain  [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ],  a connu un des régimes qui aura été parmi les plus féroces et sanguinaires du 20ème siècle : La Dictature des Bahima / Hima burundais ( Buyoya, Bagaza, et Micombero ). Ce régime a fait en près de 40 ans ( 1965 à 2005 ) plus de 4,5 Millions de victimes Barundi : http//burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/guerre_civile_burundaise_1993_2003.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ; et  http://burundi-agnews.org/genocide_1996.htm.
Un processus de Justice Transitionnelle a été mis en place au Burundi depuis 2005 avec le retour de la démocratie au Burundi et la fin de la dictature Hima suite à une guerre civile qui aura duré 10 ans. Une Commission nationale  Vérité et Réconciliation CVR est déjà à l’œuvre. Se référant à la Maât ( Justice et vérité ), bientôt,  les députés et sénateurs Burundais voteront une – Loi  de reconnaissance du Génocide du Burundi – ( à l’instar de la Loi sur le génocide Arméniens ) afin que son processus de reconnaissance à l’ONU puisse être engagé. Le Burundi et les Barundi interpellent tous les FILS et FILLES d’Israël d’aider de toutes leurs forces à cette reconnaissance.

(*) A lire absolument – Beate et Serge Klarsfeld   Mémoires –  ed. Fayard Flammarion 2015

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 28 septembre 2015

Facebook Comments