Burundi: Bob RUGURIKA – RPA- arrêté pour 3 infractions graves

Share Button
M. Bob Rugurika, Directeur de la Radio Publique Africaine (RPA) avec 2 compagnes sur la plage de Bujumbura ( Photo : nyabusorongo.org )

M. Bob Rugurika, Directeur de la Radio Publique Africaine (RPA) avec 2  de ses compagnes sur la plage de Bujumbura ( Photo : nyabusorongo.org )

Justice –  A Bujumbura, ce mardi 20 Janvier 2015, M. Emmanuel Nkurikiye, substitut du procureur de la République en Mairie de Bujumbura, a procédé à l’arrestation et à l’incarcération de M. Bob Rugurika , directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), une radio  privée anarchiste violente locale, fer de lance du parti politique anarchiste violent – le MSD –  de l’ancien journaliste M. Alexis Sinduhije, actuellement sous mandat d’arrêt internationale lancé par Bujumbura.
Pour sa défense M. Rugurika bénéficie de toute une panoplie d’avocats. L’un des avocats de la défense, Me Lambert Nigarura, a précisé les 3 infractions dans le code pénal burundais  que le substitut  a brandit comme accusations dans cette affaire. Ce sont  les articles :  481 (Manquement à la solidarité publique) ;  38 alinéa 4 (Complicité d’assassinat );  et 393 ( Violation du secret de l’instruction).

M. Bob Rugurika,  directeur de la radio RPA,  a été entendu par le parquet de Bujumbura pendant près de 8 heures pour qu’il donne des indications à la justice burundaise sur une personne qui s’est exprimé sur sa radio  la semaine dernière affirmant être l’assassin des 3 religieuses italiennes tués sauvagement en septembre dernier (2014) à  Kamenge ( Bujumbura).
Le flou dans cette prise de parole de cet individu, à travers cette radio RPA appartenant à l’opposition violente burundaise, est que cette personne s’est pris un malin plaisir à commencer à impliquer, dans son prétendu crime, un grand nombre personnes et de policiers, y compris les services de renseignements burundais.  Bref, une sorte de règlement de compte personnelle, à  quelques mois des élections, consistant à nuire à l’image des autorités burundaises  actuelles auprès de la communauté internationale surtout.
Le problème avec cette fichue habitude que certains média privés burundais ( le fameux 4ème pouvoir), constitués de nombreux journalistes amateurs,  ont pris, c’est à dire penser qu’elles sont – la Justice – ( 3ème pouvoir ) dans l’État de droit du Burundi,  est que lorsque une enquête judiciaire est en cours, on ne la court-circuite pas de cette façon…
Ce monsieur, disant être l’assassin des 3 sœurs,  en prenant la parole à la RPA, concernant une affaire judiciaire en cours,  a accusé un grand nombre de personnes, sans preuve, les mettant lâchement en face de la vindicte populaire. Est ce que les radio burundaises servent à ce genre de lynchage médiatique ?  Cette prise de parole est devenue une prétendue enquête pour la RPA  qui, par la suite, était répercutée, à l’international (ou à l’étranger), par la radio RFI et l’AFP, sans aucun avis judiciaire.
Voilà pourquoi la justice burundaise s’est saisi de cette affaire et qu’elle exige la collaboration du Directeur de la RPA pour mettre la main sur cette personne – qui dit être l’assassin des 3 sœurs-  alors que l’enquête judiciaire en cours a déjà trouvé une personne qui a avoué le crime , M. Christian Claude Butoyi.  La justice burundaise souhaite en savoir plus sur les motivations de cette autre individu qui affirme être le tueur des 3 sœurs. Apparemment M. Bob Rugurika refuse toute collaboration avec la justice burundaise.
M. Guillaume Harushimana, chargé des finances au Centre Jeunes Kamenge, qui a été mis en cause dans les propos de cette individu anonyme à la RPA  vient de porter plainte au Conseil Nationale de Communication (CNC)  contre la Radio Publique Africaine RPA. Il demande à la RPA de démentir ces accusations graves, nuisant à l’intégrité de sa personne, qui ont été diffusées tout au long de la semaine dernière l’impliquant dans cette funeste prétendu entreprise d’assassinats des 3 sœurs italiennes.
Désormais,  le CNC souhaite d’urgence entendre la direction de la RPA.

Au Burundi, la RPA, qui est la radio du parti anarchiste MSD de l’ancien journaliste M. Alexis Sinduhije, fait peur aux Barundi. Cette affaire d’un prétendu nouveau assassin des 3 sœurs italiennes  semble être celle qui signera peut-être le glas de ce média anarchiste violent (  Le MSD et la RPA font peur aux Barundi : http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14821 ), ayant pour habitude de diffuser de fausses informations avec des conséquences très graves pour le pays ( Burundi: Le CNC découvre une dangereuse fausse information diffusée par la RPA à Kirundo : http://burundi-agnews.org/societe/?p=13375  et Burundi:Comparution de 2 journalistes de la RPA et de Bonesha pour imputation dommageable. : http://burundi-agnews.org/le-politique/societe-civile/?p=13114).

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 21 janvier 2015

Facebook Comments