Burundi: Le MEDEF accueille Pierre Nkurunziza

Share Button
Le très populaire président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, invité au MEDEF à Paris.  ( Photo Willy Nyamitwe ))

Le très populaire président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, invité au MEDEF à Paris. ( Photo Willy Nyamitwe ))

A Paris (FRANCE), S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi, connu pour ses “travaux communautaires” qui génèrent une septantaine de Millions d’USD de chiffres d’affaires injectés chaque année directement dans l’économie burundaise, a été reçu par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF). Cette organisation patronale  a été fondée en 1998, et  représente un grand nombre de dirigeants d’entreprises françaises dont des PME …

Le Président du Burundi, pays géostratégique dans la région des Grands Lacs africains, S.E. Nkurunziza Pierre, a rencontré certains grands dirigeants d’entreprises françaises. Il était question de parler de ce que le Burundi fait actuellement pour encourager l’investissement (Un clin d’œil à son vice président en charge de l’économie burundaise, S.E. Rufyikiri Gervais, qui réalise un excellent travail en voir les différents rapports annuels Doing Business etc. )…

S.E. Nkurunziza Pierre a situé son intervention dans la perspective ( de la vision « Burundi 2025 » ) et montré les opportunités qui sont offerts aux entreprises françaises au Burundi.
Certes de son côté, dans les années à venir, il a pour ambition de faire du Burundi qui est actuellement un exportateur de Café et de Thé surtout,  de devenir un exportateur de fruits. Avec les travaux communautaires, initiés chaque semaine par le gouvernement du Burundi, où près de 4 Millions de Barundi travaillent pendant une demi journée dans les 119 communes du pays, on remarque que nombreux petits corps d’artisans (autour de la construction  et autres)  peuvent être utiles aux Barundi. Des stades sportifs ont été construites dans le 17 provinces du pays. Ces lieux, à entretenir, rassemblent de nombreux Barundi autour d’événements…  Dans ces créneaux, il y a un vivier de petits services à proposer aux Communes burundaises pour de nombreuses entreprises françaises ( surtout des PME).
Le Burundi possède un avenir certain dans l’exportation du Nickel et d’autres minerais comme l’Or etc. Il y aura aussi un chemin de fer à construire ! Mais avant cela, il lui faut résoudre la question du déficit énergétique (ce qui est en cours)… Le Burundi dispose de pétrole non encore exploité.

Puis, il y eu un moment d’échange entre les hommes d’affaires Barundi et Français.

Les hommes d’affaires Barundi sur place ont trouvé  que la présence de S.E. Nkurunziza Pierre  a été une  très bonne carte de visite , pour amener les entreprises françaises à avoir un regard juste sur l’investissement au Burundi. En gros, les “businessman” français ont compris : “Venez nombreux pour aider à construire le Burundi en cours  de développement !”.

Le Burundi, depuis 2005, sortant d’un système centralisé à l’extrême d’une des dictatures qui aura été parmi les plus féroces du 20ème siècle,  a entamé, une décentralisation et une modernisation de toute sa structure socio-économique (moderniser le système éducatif,encourager l’esprit d’initiative, moderniser la gestion du territoire etc.). Le Burundi a instauré un série d’institutions et lois pour garantir la bonne gouvernance et décourager la corruption.  En entrant dans l’East African Community (EAC), une des grandes ambitions burundaises était d’aider les Barundi  à encourager le développement de leur esprit d’initiative ou d’entreprise que l’on remarque chez de nombreux commerçants des pays de cet ensemble EAC.

DAM, NY, AGNEWS, le 14 mars 2013

Facebook Comments