Burundi: Appel à candidature des membres de la futur CnVR.

Share Button
Une des premières photos des massacres du Burundi: ce camion rempli de cadavres. (Source: La Libre Belgique,29-05-1972)

Une des premières photos des massacres du Burundi:
ce camion rempli de cadavres.
(Source: La Libre Belgique,29-05-1972)

A Bujumbura, en ce début du mois de juin 2014, l’Assemblée nationale du Burundi a procédé au lancement des candidatures des membres de la futur Commission nationale Vérité et Réconciliation (CnVR). ( Voir  Le document d’appel à candidature CnVR    )
Cet appel à candidature pour le recrutement des personnes qui devront faire partie de la CnVR aura lieu jusqu’au 27 juin 2014, date limite de dépôt.
Les futurs membres de la CnVR devront être des citoyens de nationalité burundaise, avoir 35 ans au moins, jouir de leurs droits civils et politiques, et n’avoir aucune responsabilité dans les drames qui ont secoué le Burundi depuis l’indépendance.
Dans le cas du Burundi, la vérité est déjà connue. Le Burundi a vécu pendant près de 40 ans sous une des dictatures qui aura été parmi les plus féroces du 20ème siècle. Le régime militaire des Bahima Burundais ( passant de Micombero, à Bagaza, et à Buyoya ) aura fait plus de 4,5 Millions de victimes Bahutu Barundi. Il s’agit notamment des millions : – de morts, – de réfugiés, – et d’internés dans les camps de concentration. Pendant la dictature des Bahima Burundais, les Bahutu Barundi ont vécu une ségrégation ou un apartheid sans nom au niveau socioéconomique, particulièrement au niveau de l’enseignement …
Contraints de mener un guerre de libération de 1993 à 2003, les Bahutu Barundi sont aujourd’hui libres et ils réclament désormais “Justice” au nom de toutes les victimes de la Dictature des Bahima burundais.

DAM, NY, AGNEWS, le 13 juin 2014

Facebook Comments