Burundi: Nkurunziza Pierre au Sommet Amérique du Sud-Afrique

Share Button
S.E. Nkurunziza Pierre (avec le chapeau blanc) aux travaux communautaires à Ngagara  Photo: Nancy Ninette Mutoni

S.E. Nkurunziza Pierre (avec le chapeau blanc) aux travaux communautaires à Ngagara     Photo: Nancy Ninette Mutoni

Le très populaire président africain du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza , accompagné de son épouse (Denise), participe au 3ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum de Coopération d’Amérique du Sud et d’Afrique(ASA), à Malabo, capitale de la Guinée Equatoriale.

A sa descente d’avion, le couple présidentiel du Burundi a été accueilli chaleureusement par son homologue S.E. Theodoro Obiang Nguema Mbasogo et son épouse.

Ce forum Américano-Africain se donne pour ambition, depuis 2006 lors de sa création, de renforcer la coopération existante entre les peuples d’Amérique du Sud et l’Afrique. Il existe aujourd’hui un projet de référence à cette plateforme : le plan d’action d’Istanbul.
Cette année, le Sommet est un peu ternis par l’état de santé de S.E. Hugo Chavez, Président du Vénézuela ,envers qui toutes les prières silencieuses venant d’Afrique et du monde entier sont destinés afin qu’il se rétablise …

S.E. Nkurunziza Pierre, le très pragmatique président du Burundi, va tenter de s’inspirer, peut-être, d’expériences intéressantes des pays d’Amérique du Sud , par exemple en matière d’enseignement. Pour rappel, le Burundi, depuis 2006, avec la gratuité de l’enseignement primaire, s’est lancé dans une politique de modernisation de tout son système éducatif.

Cette année, l’ Afrique, grace à des présidents jeunes et très populaires comme S.E. Nkurunziza Pierre, qui fait le succès de sa formation politique ( le parti CNDD/FDD ) à chaque élections démocratiques organisées, est montré aussi en modèle.
S.E. Nkurunziza Pierre a lancé “les Travaux Communautaires” en 2006. Ainsi 1 fois par semaine, pendant 4 heures , près 4 Millions d’Habitants (sur les 8 Millions que compte ce pays de 30 000 Km² ) se mobilisent dans leurs communes respectives pour aider à la construction et au maintien des infrastructures (communales, médicales, scolaires, etc.). On assiste à des “miracles au niveau de développement au Burundi”. Avec 768 Millions d’Heures de travail par an des travaux communautaires, cette dynamique apportent à l’économie du pays 71 Millions USD chaque année. Depuis 2006, ce sont 497 Millions USD qui ont été injectés (par ces travailleurs bénévoles Barundi ) dans l’économie réelle de leur pays ( près d’un demi Milliards USD , soit la moitié du Budget national annuel burundais). Le malheur de ce modèle burundais “Nkurunziza” des travaux communautaires est que son apport à l’économie n’est jamais comptabilisés lors des statistiques socio-économique du pays.

En conclusion, ce modèle burundais “Nkurunziza” démontre qu’un pays ne doit pas toujours tout attendre pour se développer. Les partenaires de développement du Burundi sont très encouragés avec les résultats de ce modèle … Ainsi en octobre dernier à Genève, ils ont promis 2,6 Milliards USD à l’économie burundaise.

DAM, NY, AGNEWS, le 23 février 2013

Facebook Comments