Burundi: Des jeunes drogués exhibant un policier tabassé et prisonnié

Share Button
Un policier tabassé et blessé par des jeunes drogués à Bujumbura. ( VOICI LES PHOTOS PRISES PAR UN DIPLOMATE À MUSAGA, PAR LES JEUNES DU PARTI MSD. LES INSURGÉS POSENT FIÈREMENT AVEC UN POLICIER ENSANGLATÉ QU'ILS S'APPRÊTENT À BRULER VIF... LE DIPLOMATE DIT NE PAS CONNAÎTRE LA SUITE DE CE QU'ILS ONT FAIT DE LEUR PROIE. )

Un policier tabassé et blessé par des jeunes drogués à Bujumbura. ( VOICI LES PHOTOS PRISES PAR UN DIPLOMATE À MUSAGA, PAR LES JEUNES DU PARTI MSD. LES INSURGÉS POSENT FIÈREMENT AVEC UN POLICIER ENSANGLATÉ QU’ILS S’APPRÊTENT À BRULER VIF… LE DIPLOMATE DIT NE PAS CONNAÎTRE LA SUITE DE CE QU’ILS ONT FAIT DE LEUR PROIE. )

Cela s’est passée ce dimanche 26 avril 2015  dans une petite localité de Bujumbura. Une manifestation illégale organisée par  M.Vital Nshimirimana (FORSC), M. Pacifique Nininahazwe (FOCODE), et M. Pierre Claver Mbonimpa (APRODH). Ces derniers ont fait manifester des jeunes mineurs drogués…

Un citoyen burundais du nom  M. Minani Pontien explique :

C’est tout simplement,.. c’est inacceptable qu’un agent de l’ordre puisse être désarmé au vu et su de tout le monde, blessé gravement alors qu’il est en exercice de ses fonctions ; de surcroît par des jeunes soient-ils du MSD à visage découvert, donc retrouvables et trouver cela normal.

Des enfants  -écoliers -sont visibles sur le photo.

Des enfants -écoliers -sont visibles sur le photo.

Le policier supplie de ne pas le tuer. ( VOICI LES PHOTOS PRISES PAR UN DIPLOMATE À MUSAGA, PAR LES JEUNES DU PARTI MSD. LES INSURGÉS POSENT FIÈREMENT AVEC UN POLICIER ENSANGLATÉ QU'ILS S'APPRÊTENT À BRULER VIF... LE DIPLOMATE DIT NE PAS CONNAÎTRE LA SUITE DE CE QU'ILS ONT FAIT DE LEUR PROIE. )

Le policier supplie de ne pas le tuer. ( VOICI LES PHOTOS PRISES PAR UN DIPLOMATE À MUSAGA, PAR LES JEUNES DU PARTI MSD. LES INSURGÉS POSENT FIÈREMENT AVEC UN POLICIER ENSANGLATÉ QU’ILS S’APPRÊTENT À BRULER VIF… LE DIPLOMATE DIT NE PAS CONNAÎTRE LA SUITE DE CE QU’ILS ONT FAIT DE LEUR PROIE. )

 

Nous attendons que le Gouvernement burundais sur base des images montrant les personnes qui ont molesté le Policier en faction, puisse les rechercher et les punir sévèrement conformément à la Loi en vigueur. Autrement, comment pourrons-nous encore prôner l’édification d’un Etat de droit si les forces de l’ordre ne bénéficient d’aucune considération.

Ce 27/04/2015 nous venons de visionner une vidéo de ce qui s’est passé à Musaga hier dimanche le 26 avril 2015. Musaga est un quartier tutsi (Hima), considéré comme le fief du MSD d’Alexis Sinduhije. Un diplomate africain est allé à Kanyosha où la situation était calme.

bdi-police-burundi-27012015e

Voici le témoignage d’un observateur neutre.

Au retour, il a pris la route en direction de Musaga, pour prendre la route qui va vers Jenda en direction du centre ville. C’est là qu’il est tombé sur un groupe d’insurgés qui venaient d’ensanglanter un policier en uniforme, et qui s’amusaient à exhiber leur victime aux passants. Une image qui rappelle les Interahamwe au Rwanda en 1994. Sauf que, cette fois-ci, ce sont de jeunes Tutsi Hima du MSD qui exhibent fièrement leur victime, un policier désarmé en uniforme, tel un gibier rare, qu’ils appellent “un imbonerakure en uniforme”.
Des éléments à charge contre les organisateurs de cette insurrection, qui devraient faire l’objet d’une instruction par le Procureur Général de la République pour crimes contre l’humanité mais avant tout pour rébellion contre les forces de l’ordre public.

Jusque quand allons-nous tolérer cette anarchie ?

DAM, NY,AGNEWS, le lundi 27 avril 2015

Facebook Comments