Burundi: 2012 ou une dynamique étatique de développement

Share Button
Les acteurs de l'Etat du Burundi en 2012

Les acteurs de l’Etat du Burundi en 2012

Quel citoyen africain ne rêverait pas d’avoir des dirigeants comme on en trouve actuellement au Burundi ?   S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi, a réussi à créer – une dynamique – autour de toutes les institutions de l’Etat burundais, tournée vers le développement de son pays. En bon sportif qu’il est, il l’avait dit en janvier 2012: “2012 sera une année charnière et un porte-flambeau du développement pour le Burundi”. De plus, S.E. Nkurunziza Pierre disait qu’il tablait sur un recul de la pauvreté d’au moins 20% d’ici 2015 dans son pays…

Selon le bilan annuel d’AGnews (Africa Generation News), que le retrouve dans le document intitulé « Burundi : Un an par le trou de la serrure (de janvier 2012 à décembre 2012)», qui sort chaque année depuis 2005, l’Etat du Burundi est resté le 1er acteur de la société en 2012. Qu’est que cela veut dire concrètement ?
Nous nous sommes procurés quelques extraits pour comprendre …

Qui sont les acteurs à l’Etat du Burundi ?

Les acteurs de la société burundaise ou Rundi (2012) (AGnews)

Les acteurs de la société burundaise ou Rundi (2012) (AGnews)  Attention : Gouvernement=Etat

-Les acteurs au niveau des communes burundaises sont tous les partis du pays… Avec une majorité d’administrateurs du CNDD/FDD (poid électoral [pe]= 64% aux Communales) qui a gagné les élections communales en 2010. Les [pe] aux Communales 2010 des autres formations politiques : FNL=16.4%;Uprona= 7.86%;Frodebu (Léonce N.)= 6.36% ; MSD d’Alexis Sinduhije=4,75% ; UPD=1.65%; CNDD Nyangoma = 0.98%;et Frodebu Nyakuri=0.41%.
-Les acteurs aux Parlements du Burundi sont: le CNDD-FDD (majoritaire car il a gagné les législatives en 2010 avec un [pe] = 81,19% des voix); l’Uprona ([pe] = 11,06% des voix) ; et le Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye ([pe] = 5,88% des voix). Le CNDD-FDD a 81 députés, contre 17 pour l’Uprona et 5 pour le parti Sahawanya Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye. Les sénateurs (majoritairement) sont issues des 1.935 conseillers communaux élus au suffrage direct.
-Les acteurs aux gouvernements sont : le CNDD-FDD (majoritaire car il a gagné les Présidentielles en 2010 avec une [pe] de 91,62% au niveau national avec un taux de participation de 76,98%) ;l’Uprona ; et le Frodebu Nyakuri. Les ministres burundais sont tous évalués périodiquement.
-Puis, on a les magistrats,les policiers, et les militaires qui sont (à priori) sans étiquette politique.

Avant tout propos, il importe de comprendre que la politique nationale du Burundi est actuellement inspirée par le projet de société du parti CNDD-FDD, aujourd’hui conduit par l’Hon. Pascal Nyabenda (originaire de la province de Bubanza). Que dit en gros celui-ci ?
Avec une diplomatie ouverte à notre Monde globalisé, il faut changer le Burundi qui sort d’une des dictatures qui aura été parmi les plus féroces du 20 ème siècle. Ainsi trop centraliser, on va décentraliser le Burundi (rendre les institutions proches du citoyen), et moderniser tout son système socio-économique (éducation, santé, développer l’ esprit d’entreprise, moderniser la gestion du territoire etc. ).

A l’oeuvre au niveau de l’Etat du Burundi, on trouve : le Président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, qui lui a lancé, pour être conforme aux idées de sa formation politique-Les
travaux Communautaires –.

S.E. Nkurunziza Pierre a lancé « les Travaux Communautaires » en 2006. Ainsi 1 fois par semaine, pendant 4 heures , près 4 Millions d’Habitants (sur les 8,5 Millions que compte ce pays de 28500 Km² ) se mobilisent dans leurs communes respectives pour aider à la construction et au maintien des infrastructures (communales, médicales, scolaires, etc.). On assiste à des « miracles au niveau de développement au Burundi ». Avec 768 Millions d’Heures de travail par an des travaux communautaires, cette dynamique apportent à l’économie du pays 71 Millions USD chaque année. Depuis 2006, c’est près d’un 1/2 Milliards USD qui ont été injectés dans l’économie nationale.
Au côté de ce président très populaire en Afrique, on trouve :
– Le très pragmatique vice Président du Burundi, S.E. Rufyikiri Gervais (membre du CNDD/FDD), qui s’occupe de réformer les structures de l’économie burundaise et qui a réussi en octobre/novembre dernier, un véritable coup de poker, à convaincre les partenaires du Burundi à promettre de débloquer 2.6 Milliards d’USD au cours de ces prochaines années …
– Les présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat du Burundi,l’Honorable Pie Ntavyohanyuma et l’Honorable Gabriel Ntisezerana, qui rapprochent le Parlement du Burundi aux citoyens Barundi, en participant massivement aux travaux communautaires.
– Mme Annonciate Sendazirasa, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, qui fait un maximum de réformes en vue de rapprocher l’administration aux citoyens … Elle s’occupe des questions de l’emploi et d’une Sécurité Sociale pour tous etc.
Bref, il s’agit de ce que l’on peut appeler -la sauce CNDD-FDD-. Et çà marche pour l’instant !

Le bilan annuel 2012 d’AGnews (Africa Generation News) explique qu’,en 2012,l’Etat du Burundi a montré qu’il était :

– attentif au développement du Burundi (travaux communautaires, construction de routes et de stades, augmentation du budget de l’agriculture en Janvier 2012, création d’infrastructures sportives, construction de centres pour jeunes, d’écoles et de centres de santé; mise en place des coopératives de cultivateurs de fruits et légumes; mise en place de centres de planning familial partout dans le pays ; lancement de projet de construction de barrage hydro-électrique; etc.);

– sensible aux discriminations ethniques encore existante suite au régime féroce qu’aura été la Dictature des Bahima burundais de 1966 à 2005 (ex. le débat en avril 2012 au sénat sur l’équilibrage ethnique du corps professorale de l’Université du Burundi );

– aux côté des citoyens barundi (ex. – Débat en avril 2012 à l’Assemblée Nationale sur la vie chère, – le décrêt présidentiel du 1er mai contre la vie chère baissant les prix de plusieurs produits de consommation courante; la validation du plan contre l’expansion du Sida en mai 2012; la mise en place d’une Politique Nationale de l’Emploi ; la Mise en place d’une politique nationale de protection sociale; etc.);

– entrain de faire des progrès au niveau de la justice,des droits de l’Homme et de la Démocratie ( Condamnation des meurtriers du massacre de Gatumba-avec ses 39 morts – de septembre 2011 ; la CNIDH qui travaille ; le Projet de loi sur la dépénalisation des délits de presse en Juin 2012 ; la mise en place d’une nouvelle CENI en remplacement de l’ancienne etc. );

– entrain d’essayer de soulager -les victimes du Génocide Régicide du Burundi – commis par la Dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza,Buyoya) (par ex. la tentative d’inhumation de Ntare V pour lui faire un enterrement digne ; le souhait d’enterrer correctement le Mwami Mwambutsa qui se trouve en Suisse; don de maisons à 200 familles Barundi rapatriées, venues de Tanzanie, à Makamba; ouverture de la protection sociale (INSS et ONPR ) pour les conjoints survivants des victimes du Génocide Régicide de 1972; une rente de survie pour les enfants et veuves victimes du Génocide Régicide ; etc. );

– entrain de déconcentrer et décentraliser son administration ( ex. l’Etat lie sa fonction Publique, à travers le pays, par internet via Satellite Vsat; etc.);

– entrain de renforcer sa bonne gouvernance ( ex. Les collectes croissance de l’OBR; etc. ) ;

– ouvert au Monde d’aujourd’hui, avec une diplomatie engagée ( ex. de bonnes relations avec les pays voisins; une relation d’amitié forte avec la Chine avec ouverture de la première école du Chinois au Burundi; une visite d’Etat en Inde; sensible à la géopolitique mondiale et au retour à la paix en Afrique – présence des soldats burundais en Somalie- ; un souhait pour un renforcement de travail avec les ONGs dans le respect du Droit national; Sensibilisation à l’intégration à l’EAC; etc);

– etc.

En conclusion, l’Etat du Burundi, en 2012, a réussi, à travers de nombreux exemples, à prouver son ancrage démocratique et surtout -décider à développer le pays-.

DAM, NY, AGNEWS, le 5 Mars 2013.

 —————————–

Découvrez quelques extraits tirés des annexes du bilan annuel d’AGnews (Africa Generation News) « Burundi : Un an par le trou de la serrure (de janvier 2012 à décembre 2012)» :

DECEMBRE 2012

-22 décembre 2012 : Travaux de développement communautaire avec le Vice-Président du Burundi qui se joint à la population de la Commune Bugendana.
-8 décembre 2012: Le Vice-Président du Burundi,S.E. Gervais Rufyikiri, inaugure le Centre de Santé de KAROBA en commune Makebuko, province Gitega.

NOVEMBRE 2012

-30 novembre 2012 : Le Vice-Président du Burundi visite les sites d’exploration de l’entreprise Flemish Investments Burundi.
-27 novembre 2012: Le Vice-Président du Burundi effectue les travaux de développement communautaire sur le site de l’Université Polytechnique de Gitega.
-27 Novembre 2012: Le gouvernement Nkurunziza,, en collaboration avec le FIDA, promet d’injecter 7 Millions USD pour l’emploi des jeunes.
-12 novembre 2012: La Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB) trouve des solutions pour les victimes de la dictature des Bahima Burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya).
-10 novembre 2012 : La Ministre de la Fonction Publique, Mme Annonciata Sendazirasa, poursuit la mise en place du Guichet Unique Provincial.

OCTOBRE 2012 :

-26 octobre 2012 : Le Burundi classé 5ème parmi les dix pays réformateurs de l’année. Le Burundi occupe la 159ème place mondial sur 185 (Rapport Doing Business 2013). Le Burundi classé 2ème après le Rwanda, pour sa lutte contre la Corruption, dans l’East African Community EAC (Transparency International).
-25 octobre 2012 : Le Gouvernement du Burundi organise à Genève du 29 au 30 octobre 2012 une conférence des partenaires au développement du Burundi. Le Burundi obtiendra une promesse de 2,6 Milliards USD pour financer le CSLP II.
-25 octobre 2012 : 3 ème publication du Gouvernement du Burundi en matière de gouvernance économique et sociale.
-24 octobre 2012 : Il faut 1 jour pour créer son entreprise au Burundi
-18 octobre 2012 : Sensibilisation des élus, des administratifs et des représentants des confessions religieuses sur l’adhésion de la population à la Carte d’Assistance Médicale.
-11 octobre 2012 : Le Parlement du Burundi reçoit les Vice-Président du Burundi, S.E. Rufyikiri Gervais, et Térence Sinunguruza qui présentent les réalisations du Gouvernement dans les domaines socio-économiques et administratives.
-17 octobre 2012 : A Kayanza, retraite gouvernementale sur la lutte contre la corruption.
-10 octobre 2012 : Adoption au Parlement du projet de loi portant sur le statut de l’opposition politique au Burundi.

SEPTEMBRE 2012 :

-18 septembre 2012 : L’Office Burundaise des Recettes OBR informe avoir collecté 342.9 Milliards BIF ( 235 Millions USD ) pour les 8 premiers mois de l’année 2012, contre 307.9 Milliards BIF ( 210 Millions USD ) en 2011.
-17 Septembre 2012 : Le Président du Burundi en visite d’Etat en Inde…
-14 septembre 2012 : Dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle gratuitement
-12 septembre 2012: Préparatif pour la mise en place d’une nouvelle Commission électorale nationale indépendante CENI en vue de remplacer l’actuelle CENI qui termine son mandat.
-10 Septembre 2012 : Visite de la Première dame à l’orphelinat Nezerwa pour y distribuer du matériel scolaire et des vivres aux orphelins.
-07 Septembre 2012 : Le gouvernement réfléchit sur comment maîtriser la démographie et les conséquences pour la planification familiale …
-07 Septembre 2012 : A la Journée internationale de l’alphabétisation, le gouvernement annonce l’objectif de réduire le taux d’analphabétisme de 57,5% à au moins 30% d’ici 2015
-4 septembre 2012 : séminaire de formation, organisé par le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale du Burundi à l’intention des Chefs de Missions burundais accrédités en Europe et en Afrique du Nord.

AOUT 2012:

– 31 aout 2012 : Le Burundi est au top des moins corrompus de l’EAC (Transparency International).
– 30 août 2012 : Lancement du plus gros projet de construction de l’histoire du Burundi avec le barrage hydro-électrique de Kaburantwa au Buganda en province de Cibitoke. Il devrait générer 20 (Mw) mégawats.
– 30 août 2012 : Les députés de l’Assemblée Nationale s’informe auprès de Mme Annonciate Sendazirasa, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, concernant l’octroi de la rente de survie pour les enfants et veuves victimes du Génocide Régicide de 1972, contre les Bahutu Barundi (incluant Batutsi et Baganwa) commis par la Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya).
– 28 août 2012 : Le Burundi comprend 85611 fonctionnaires.
– 21 août 2012 : Questions orales à l’Assemblée National au Ministre concerné sur l’état d’avancement de ” l’école fondamentale” avec des enseignements à école primaire qui vont durer neuf ans au lieu de six ans.
– 18 aout 2012 : Le Burundi dessert en eau potable 63% des Burundais en milieu rural.
– 15 aout 2012 : Accueil des 5 athlètes burundais de retour des JO2012 de Londres dont Francine Niyonsaba,arrivée en finale du 800 mètres Femmes.
– 12 aout 2012 : Le Burundi construit un tronçon de la RN 19 Cankuzo-Muyinga, grâce à une aide de 39.3 M USD de l’EU.
– 11 aout 2012 : 4400 rapatriés Barundi de Tanzanie, qui avait fui la Dictature terrible des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya), sont reçus à Rutana.
– 03 août 2012 : Le Burundi possède désormais 12 stades de classe internationale…
– 03 août 2012 : Sensibilisation des jeunes Barundi à l’intégration à l’EAC

JUILLET 2012 :

-30 juillet 2012 : Visite, pour le Cinquantenaire de l’indépendance du Burundi, de 2 très grandes personnalités du football mondiale (très aimées des Barundi ), issue d’une délégation de l’Union Européenne de Football (UEFA), M. Abedi Pelé et M. Christian Carambeux.
-25 juillet 2012 : A l’occasion des cérémonies d’inauguration du cinquantenaire de l’indépendance du pays, S.E. Nkurunziza Pierre visite quelques infrastructures socio-économiques réalisés par les habitants de la province de Ngozi (le monument de l’indépendance en chef lieu de la commune Mwumba; l’ unité de fabrication de briques et de tuiles basée dans la localité de Vyerwa; un champ de fruits de 250 hectares avec environ 1 000 000 d’ananas et 100 000 avocatiers, appartenant à un collectif de 8000 citoyens de la localité « Ikangure dukore ibirama » regroupant 231 associations ; le complexe sportif de Buye, avec ses terrains de basket Ball et de Volley Ball à quelques pas du stade « Urukundo » etc. )
-24 juillet 2012 : Inauguration des stades de Muramvya (capacité de 8000 places) et de Kayanza (capacité de 5000 places) dans le cadre des festivités du Cinquantenaire de l’Indépendance du Burundi.
-22 juillet 2012 : Mise en place d’une politique nationale de protection sociale. La politique nationale de protection sociale concerne les couches les plus défavorisées de la population , ceux des secteurs rural et informel. De plus, les conjoints survivants du Génocide Régicide de 1972 commis par la Dictature des Bahima burundais contre les Bahutu Barundi (incluant les Batutsi et les Baganwa) pourront être régularisés à l’INSS et à l’Office National des Pensions et Risques professionnels -ONPR- ( Une carte d’assurance-maladie est également à leur disposition).
-20 juillet 2012, le Lycée communal de Kirika, de la zone Buhangura en commune Mbuye (Muramvya) est inauguré par le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma. Ainsi que le centre de collecte de lait de Bukeye et le Lycée d’excellence de Nyarucamo…
-19 juillet 2012: Lancement officiel de centres de planning familial partout dans le pays, pour y informer et enseigner le bon usage des méthodes contraceptives et y vacciner les enfants.
-16 juillet 2012: Dans le cadre de la célébration du jubilé d’or de l’indépendance du Burundi inauguration du centre de santé de Bugina par le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma.
-6 juillet 2012: Dans le cadre de la célébration du jubilée d’or (50ans) d’indépendance, le Président de l’Assemblée Nationale inaugure les infrastructures construites par la population, en commune de RANGO, province de Kayanza.
– 4 juillet 2012 : Ouverture de la première école du Chinois au Burundi – l’Institut Confucius du Burundi – .
– 2 juillet 2012 : Participe aux festivités du Cinquantenaire du Burundi : SAR Philippe de Belgique, le Prince héritier de Belgique, et son épouse Mathilde ; S.E. Jean Ping, Président de la Commission de l’Union Africaine; le Gouverneur de la Loire, (seul représentant de la France au Jubilé d’Or); S.E. Joseph Kabila, Président de la RDC Congo; S.E. le Président de Somalie ; le Président du Kenya, S.E. MWAYI KIBAKI; nombreux premiers ministres et vice présidents; et tous les ambassadeurs …
-2 juillet 2012 : Le Burundi signe 4 contrats de coopération avec le Kenya ( concernant la Police, les Technologies de l’Information et de la Communication, la Fonction publique et le Tourisme).
-2 juillet 2012 : Le très populaire Président Africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, dresse un Bilan positif à l’occasion du Cinquantenaire, suite à un défilé exceptionnel … La majorité des efforts que ce bilan rapporte, relate les 7 dernières années avec l’arrivée de la démocratie au Burundi en 2005. De 1966 à 2003, le Burundi a vécu une des dictatures les plus sanglantes du 20 ème siècle. La Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya) a fait plus de 4,5 Millions de victimes parmi les Barundi (les enfants de l’ancien Royaume Millénaire de l’Urundi).
-1er juillet 2012 : Début de la célébration du cinquantenaire par une prière dans toutes les confessions religieuses

JUIN 2012 :

-22 juin 2012 : Le gouvernement met en place une Politique Nationale de l’Emploi qui sera dévoilée en novembre 2012.
-20 juin 2012 : L’Etat du Burundi donne un chez soi à 200 familles de rapatriés arrivées au village de paix de NYAKAZI en commune KIBAGO dans la province de MAKAMBA.
-20 juin 2012 : Le Gouvernement voudrait renforcer son partenariat aves les ONGs et souhaite que -les actions des ONGs au Burundi- respectent le droit national du pays.
19 juin 2012 : Projet de loi sur la presse au Burundi prenant en compte la dépénalisation des délits de presse.
-7 juin 2012 : Le FMI note des avancés importantes en matière de bonne gouvernance au Burundi.
-6 juin 2012 : le Gouvernement du Burundi content des réalisations de CORDAID dans la lutte contre le Sida. CORDAID travaille dans 11 Provinces (sur 17) au Burundi.
-5 juin 2012 : : 62.207 candidats sont attendus pour passer le test de 10ème année …
-2 juin 2012 : Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, en travaux communautaire dans 3 communes de la province de Kayanza, à savoir la commune de Gatara, la Commune de Kayanza et la commune de Rango. Il y construit notamment des Centres pour les Jeunes de ces localités …
-2 juin 2012 : Le Burundi est le 7ème pays du monde à avoir initié des réformes importantes en matière économique, dixit Doing Business 2012.

MAI 2012 :

-31 mai 2012 : Le plan stratégique national de lutte contre le sida pour la période 2012-2016 validé.
-29 mai 2012 : Départ de Nkurunziza pour la conférence internationale sur la Somalie.
-29 mai 2012 : Afin de “déconcentrer l’Etat”, la Ministre Mme Annonciata Sendazirasa fait lier la Fonction Publique, à travers le pays, par internet via Satellite Vsat.
-15 mai 2012 : S.E. Gervais Rufyikiri, vice président du Burundi, reçu par le vice-Premier ministre chinois, S.E. Wang Qishan à Beijing.
-11 mai 2012 : L’armée burundaise traque, avec réussite, un groupe d’hommes armés (FNL / ADC Ikibiri) venu de la RDC Congo dans la réserve naturelle de la Kibira.
-8 mai 2012 : Le Burundi lance un plan d’action pour la sécurité routière, avec l’OMS afin de réduire de 50% les accidents avant 2020.
-4 mai 2012 : Le Gouvernement dénonce HRW (Rapport de mai 2012) pour la nuissance gratuite portée à son image au niveau international dans son rapport et surtout sur son soutien à l’ADC Ikibiri qui a tenté de créer des rebellions au Burundi (sans réussite) et qui,désormais, viole et pille en RDC Congo, aux côtés des forces négatives (M23 etc.).
-2 mai 2012 : A Mwaro, S.E. Nkurunziza Pierre démarre la caravane du Fambeau de la Paix 2012 pour les 50 ans d’Indépendance du Burundi -. Il dira :« ce flambeau est un signe qui montre que nous allons célébrer le cinquantenaire dans la joie ». La caravane du Flambeau de la Paix 2012 parcourira toutes les provinces du pays en participant aux travaux communautaires à finaliser pour les festivités des 50 ans d’indépendance du Burundi.
-1 mai 2012 : Afin de lutter contre la vie chère, le très populaire président africain du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza, décrête la baisse des prix de plusieurs produits de consommation courante,à partir du 15 mai 2012 au 31 décembre 2012.

AVRIL 2012 :

-30 avril 2012 : Le Burundi réclame à la Suisse les restes du Mwami (roi) Mwambutsa IV. Le Mwami est enterré à Meyrin (Genève)
où en exil forcé,à cause du Génocide Régicide de 1972 commis par la dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza, Buyoya) contre les Bahutu Barundi (incluant les Batutsi et les Baganwa). Il y est mort en 1977.
-27 avril 2012 : Débat à l’Assemblée Nationale sur la vie chère au Burundi. Quelles solutions apporter ?
-16 avril 2012 : Le Burundi cherche à augmenter sa capacité de production d’électricité (capacité actuelle de 32 MW).
-14 avril 2012 : Le gouvernement et le HCR, ensemble, préparent le rapatriement des derniers réfugiés burundais en provenance des camps de Tanzanie (à Mtabila). Ils avaient fui autrefois la dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza, Buyoya) qui a fait en 40 ans plus de 4,5 Millions de victimes parmi les Bahutu Barundi (incluant les Batutsi et les Baganwa).
-13 avril 2012: Le président du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza, ouvre à Bujumbura de la 1er “Biennale des arts de l’Afrique de l’Est” (East Africa Art Biennale – EASTAFAB) dans la communauté Est-africaine.
-11 avril 2012 : Le ministre de l’Intérieur du Burundi conseille à certaines organisations de la société civile burundaise de prendre leur distance par rapport à l’ADC-Ikibiri (organisations politiques burundais défaits lors des élections démocratiques de 2010, qui en mauvais perdants, ont décidé de prendre les armes … ). D’après l’ONU, les leaders de l’ADC Ikibiri participe à l’insécurité régionale (au Burundi et en RDC Congo particulièrement).
-7 avril 2012 : Débat au Sénat du Burundi concernant les professeurs de l’Université du Burundi (majoritairement issus des Bahima burundais) qui dénoncent un recensement en cours en vue d’équilibrer ethniquement l’institution du corps professoral de l’UB. Le Burundi est à plus de 90% majoritairement Hutu. Il s’agit de rééquilibrer les effets de la ségrégation ethnique instaurée sous la Dictature des Bahima(Micombero,Bagaza,Buyoya).
-7 avril 2012 : Prélèvement de l’ADN de la reine Baramparye, mère de feu Ntare V, en vue d’identifier les restes de son fils, tué par la dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza, Buyoya) lors du Génocide Régicide contre les Bahutu Barundi (incluant les Batutsi et les Baganwa) en 1972.

MARS 2012 :

-31 mars 2012 : Frère Emmanuel Ntakarutimana, président du CNIDH, annonce avoir travailler sur 101 requêtes durant les six derniers mois de l’année 2011.
-30 mars 2012 : Le gouvernement Nkurunziza prépare les travaux d’exhumation et d’inhumation de Ntare V, dernier roi des Barundi assassiné lors du Génocide Régicide d’avril 1972 commis par la dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza, Buyoya) envers les Bahutu Barundi (incluant les Batutsi et les Baganwa).
-29 mars 2012 : Le Secrétariat Permanent du Réseau des Femmes parlementaires de l’Afrique Centrale, RFPAC en sigle, bientôt à Bujumbura.
-22 mars 2012: Le Président de l’Assemblée Nationale,l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, effectue les travaux de développement communautaire sur la colline Bishuri dans la Commune de Rango, en province de Kayanza, aux côtés des habitants locaux.Ils ont creusé la fondation de 9 salles de classes de primaire et à transporter des briques cuites…
-21 mars 2012 : Le gouvernement et les syndicats initient un dialogue sur la vie chère.
-20 mars 2012 : Spéciale Conférence de presse des porte-paroles des institutions gouvernementales. Le porte-parole du président de la République, M. Léonidas Hatungimana, répond à toutes les questions face à toutes les radios publiques et privées du Burundi : Rtnb, Rpa, Isanganiro, Bonesha, Renaissance, Ccib, Rema, Umuco, Star, Maria, Nderagakura, Culture, Ivyizigiro, Ijwi Riremesha etc.
-03 mars 2012 : Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, effectue dans la commune Muhanga de la province Kayanza
des Travaux communautaires concernant la protection du sol.

FEVRIER 2012 :

-25 février 2012: Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, est avec la population de la Zone Nzewe, en Commune Gahombo, Province Kayanza, aux travaux de développement communautaire.
-18 février 2012: Le Président du Sénat,Hon. Gabriel Ntisezerana, effectue les travaux de développement communautaire en commune Bukinanyana,zone Masango,en province de Cibitoke. Il collecte des briques pour façonner une salle de classe et un bureau pour la commune.
-13 février 2012: La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) exige la relaxe d’un officier acquitté par le Tribunal de grande instance dans l’affaire des massacres de Gatumba.
-11 février 2012: Le Président du Sénat,Hon. Gabriel Ntisezerana, en compagnie du Président du Burundi, S.E Pierre Nkurunziza, effectue des travaux de développement communautaire en commune Bubanza aux côtés des habitants locaux en vue de construire un immeuble qui abritera le bureau de la province Bubanza.
-09 février 2012: S.E. Nkurunziza Pierre, président du Burundi, s’engage à faire reculer la pauvreté d’au moins 20% d’ici 2015.
-01 février 2012: S.E. Nkurunziza Pierre, président du Burundi, reçoit le Prix panafricain de lutte contre le paludisme décerné par le 18ème sommet de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, en Ethiopie.

JANVIER 2012 :

-27 janvier 2012: La condamnation à vie de 7 des 21 auteurs du Massacre de Gatumba du 18 septembre 2011 où 39 personnes avaient été tués.
-20 janvier 2012: S.E. Nkurunziza Pierre annonce que pour les 50 ans d’indépendance du Burundi, 50 œuvres (réalisations socio-économique) à travers tous le pays vont être inaugurer. 2012 sera une année charnière et un porte-flambeau du développement pour le Burundi.
-15 janvier 2012: SE Pierre Nkurunziza va participer au 15ème Sommet de la CEEAC à N’Djamena
-13 janvier2012 : Le Président NKURUNZIZA participe aux travaux de construction des bâtiments “cinquantenaires” dans certaines communes de Ngozi
-11 janvier 2012, au King’s Conference Center à Bujumbura,les représentants des partis politiques burundais, dans leur ensemble, apprécient les grandes réalisations du Gouvernement en matière de gouvernance économique et sociale.
-11 janvier 2012 : Le Gouvernement décide d’augmenter le budget de l’agriculture passant de 8% en 2011, à 12% en 2012.

Facebook Comments