Burundi : Une HUTU, ARTISANE COUTURIERE ET ENTREPRENEURE ( Photo : ABP 2017 )

Burundi : Une HUTU, ARTISANE COUTURIERE ET ENTREPRENEURE

Share Button
Burundi : Une HUTU, ARTISANE COUTURIERE ET ENTREPRENEURE ( Photo : ABP 2017 )

Burundi : Une HUTU, ARTISANE COUTURIERE ET ENTREPRENEURE ( Photo : ABP 2017 )

ECONOMIE, ARTISANAT – Présentation d’une HUTU, ARTISANE COUTURIÈRE ET ENTREPRENEURE MURUNDIKAZI – Mme Ndayishimiye Marie Rose

A Bujumbura, mercredi 3 janvier 2018, Mme Ndayishimiye Marie Rose, une artisane, dit avoir participé à la 18ème foire artisanale de l’EAC qui s’est déroule à Bujumbura du lundi 4 au dimanche 10 décembre 2017, grâce à la Chambre Sectorielle Art et Artisanat (CHASA) du Burundi.
L’artisane Ndayishimiye est créatrice de décorations des maisons, de nappes de table, du kit complet de couvre-lits et draps, du kit complet pour nouveau-nés, et confectionnant des rideaux et des housses pour coussins et chaises.
Mme Ndayishimiye Marie Rose, est née avec un don en couture et création et IMANA l’a orienté automatiquement vers le métier de la couture. Elle réalise la conception et l’exécute sur la machine à coudre ou manuellement. Aujourd’hui, Mme Ndayishimiye Marie Rose, devenue entrepreneure dans son domaine, utilise 11 travailleurs qui font de la couture ou qui dessinent des motifs sur les draps, nappes ou housses.
Ses prix varient entre 120.000 BIF ( 70 USD ) et 400.000 BIF ( 230 USD ).

Au Burundi, les objets créés par Mme Ndayishimiye Marie Rose sont étiquetés MADE IN BURUNDI car ils représentent l’artisanat des Barundi.

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L' ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L’ ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Mme NDAYISHIMIYE fait partie de la CORPORATION DE PRODUCTION DES BARUNDI, appelée HUTU, qui regroupe TRADITIONNELLEMENT les agriculteurs, les éleveurs, les pécheurs, les chasseurs, les artisans, les commerçants et les entrepreneurs.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, mercredi 3 janvier 2018

Facebook Comments