Burundi : L’élection des juges à la 16ème Assemblée CPI

Share Button

SECURITE, GUERRE HUMANITAIRE, GLOBALISATION, GEOPOLITIQUE, CORRUPTION – Les Barundi veulent que les journalistes d’investigation du monde suivent de près les 3 juges sur 18 à la CPI qui ont ouvert une ENQUETE ANTIDATE contre le Burundi en novembre 2017.

Aux Nations Unies, New York, États-Unis, depuis ce lundi 4 décembre 2017 au 14 décembre 2017, il se tient la 16ème session de l’Assemblée des États Parties de la Cour pénale internationale (CPI).
Les Barundi, en tant qu’observateurs EXTERIEURS, car ne faisant plus parti de la CPI, suivent de très près les élections des juges de la Cour pénale internationale CPI [ https://asp.icc-cpi.int/iccdocs/asp_docs/ASP16/ICC-ASP-16-3-FRA.pdf ; https://asp.icc-cpi.int/iccdocs/asp_docs/ASP16/ICC-ASP-16-3-Add1-FRA.pdf ; https://asp.icc-cpi.int/iccdocs/asp_docs/ASP16/ICC-ASP-16-4-FRA.pdf ].

Au Burundi,http://burundi-agnews.org/globalisation-mondialisation/burundi-la-cpi-un-outil-de-domination-du-monde-par-loccident/ et http://burundi-agnews.org/institutions/burundi-la-cnidh-demande-a-la-cpi-de-cloturer-lexamen-preliminaire/ et http://burundi-agnews.org/globalisation-mondialisation/lenquete-cpi-du-9-novembre-2017-ne-concerne-pas-le-burundi/ et http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/11/Communique_de_presse_AmbassadeBurundi_LaHaye_EnqueteCPI_9novembre2017.pdf   ] on soupçonne de corruption 3 juges ( sur 18 ) qui avaient ouvert – en trichant sur la DATE – une ENQUÊTE INTERNATIONALE SUR LE BURUNDI plus de 10 jours après le retrait du BURUNDI de la CPI.
Il s’agit des JUGES : 1/ Chang-ho Chung ; 2/ Antoine Kesia – Mbe Mindua ; et 3/ Raul C. Pangalanganhttps://www.icc-cpi.int/CourtRecords/CR2017_07031.PDF ou  http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/12/bdi_burundi_decision_antidate_enquete_burundi_2017_CPI.pdf  ].
Les BARUNDI invitent les journalistes d’investigations à faire leur TRAVAIL.
Ce qui paraît aussi suspect, à Bujumbura, c’est Mme Reine Alapini Ganzou, Béninoise, de la Commission d’enquête Internationale sur le Burundi, qui vient d’être élue Juge à la CPI, certainement pour service rendu dans l’AFFAIRE BURUNDAISE. En effet, pendant tous le processus contre le Burundi, elle ( Béninoise, Africaine ) s’est tue de manière très suspecte pendant que ses collègues MUNDELE ( les BLANCS ) attaquaient le BURUNDI.

Le Burundi, depuis l’ECHEC DE LA REVOLUTION COLORE DE 2015 [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ], subit une GUERRE HUMANITAIRE  [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ]de la part des OCCIDENTAUX.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org/, le mardi 5 décembre 2017

Facebook Comments