Burundi – Société civile : ITEKA ou des élections à la Poutine !

Share Button

{jcomments on}

AGNEWS,26 février 2008, NY, DAM – Le Centralisme d’Etat pendant la Dictature a tellement laissé des traces que de nombreuses organisations burundaises dites de la Société Civile en sont encore les réelles dépositaires (LDGL; OAG, FORSC,) … Généralement, elles aiment à dire qu’elles sont un chapeau de centaines d’organisations etc. 

Après s’être auto désigné un successeur à la tête de la Ligue ITEKA,  à la Poutine, le Président sortant Jean Marie Vianney KAVUMBAGU vient de céder son fauteuil de Président pour deux ans. Par la suite le nouveau président, le Dr David Nahimana a lui-même choisi son équipe devant composé son comité exécutif. Toujours avec les mêmes de gens du réseau … 
En novembre 2003 (1), le même cinéma était conduit dans cette organisation non démocratique. Elle mérite nullement le titre de ligue des droits de l’homme burundaise. Elle ne recrute que parmi les enfants de la DICTATURE. Ce qui est non représentatif dans un pays qui vient de rentrer dans l’ère de la démocratie que cette organisation a combattu. 
Il y a deux ans, M. David Nahimana s’était vu confier la commission ressources humaines et formation. Aujourd’hui, Président, il confirme à mi- mot ce que tout burundais sait qu’il ne modifiera pas l’orientation de cette organisation.

Pendant la guerre civile burundaise, la ligue ITEKA, sous la présidence de M. Pie Ntakarutimana a soutenu la politique de regroupement (2) concernant 900 000 citoyens burundais dictés par le Dictateur BUYOYA qui siège aujourd’hui tranquillement comme sénateur. Elle véhiculait une propagande haineuse et de diabolisation à l’encontre des mouvements rebelles qui se battaient pour le retour de la Démocratie dont le CNDD/FDD qui a gagné la guerre, et qui, actuellement, est au Pouvoir (3).
Une des grandes critiques autrefois faites à cette organisation était que ses représentants étaient majoritairement des fonctionnaires de l’Etat soutenant ouvertement le régime de Dictature (4). 

Ce qui semble ne déranger personnes actuellement, c’est que l’ossature demeure la même de nos jours … On y retrouve : Celsius Barahinduka (4); David Nahimana (4); Joseph Ndayizeye (4); et Chantal NIYOKINDI (4). Qui sont des amis de la Dictature (4) !
A cette période, ITEKA combattait les rapports de HRW, A.I., les rapports Onusiennes, le Norvegian Refugees Council, etc.(3)

Déjà deux ans et demi de démocratie, le Burundi sort de 40 ans de Dictature, basée sur une criminalisation socio-économique aiguë, responsable  de plus de 2 Millions et demi de victimes parmi la population.

Notes :

(1) http://www.netpress.bi/article.php3?id_article=2136
(2) http://www.arib.info/QRInv15.htm ,ARIB , L’invité du mois face à vous, NINDORERA Eugène.
(3) http://burundi-agnews.org/agnews_ligue_ITEKA.htm , Brève critique sur l’objectivité du “rapport annuel de la LIGUE ITEKA sur la situation des droits de l’ homme en 2001” (février 2002)
(4) – Fonctionnaires sous la Dictature militaire ou semi (enseignant) [ BUYOYA II – 1996-2001]

Facebook Comments