Photo : https://www.theguardian.com/world/2016/nov/07/burundi-guerrilla-media-president-suppress-truth

Le Rwanda lance aux USA une campagne propagande contre le Burundi

Share Button
Photo : https://www.theguardian.com/world/2016/nov/07/burundi-guerrilla-media-president-suppress-truth

Photo : Radio Inzamba newsroom in Kigali. Photograph: Ssuuna Katera https://www.theguardian.com/world/2016/nov/07/burundi-guerrilla-media-president-suppress-truth

SECURITE / GRANDS LACS –  KIGALI lance aux USA une campagne de Haine -ETHNIQUE- contre le Burundi

A Bujumbura, ce mardi 30 mai 2015, l’entourage des autorités burundaises est fâchée par la campagne de Haine ETHNIQUE que KIGALI vient de lancer aux USA contre le Burundi, au travers du WASHINGTON POST : https://www.washingtonpost.com/world/africa/burundi-youth-militia-compares-opposition-to-lice-in-video/2017/05/30/92a7046e-4534-11e7-8de1-cec59a9bf4b1_story.html ou http://www.foxnews.com/world/2017/05/30/burundi-youth-militia-compares-opposition-to-lice-in-video.html   Le RWANDA, avec le GENOCIDE DE 1994,  veut associer IMBONERAKURE à INTERHAMWE.
L’idée du Journaliste – Ignatius Ssuuna – est de tenter d’infléchir la position de l’administration TRUMP par rapport au Burundi. Car les réseaux de KIGALI sont plus associés à l’ancienne administration OBAMA et au Réseau SOROS.
L’objectif final est d’espérer une coalition militaire de pays occidentaux pour attaquer le BURUNDI,et permettre à ce que les HIMA puissent à nouveau occuper le BURUNDI.

Jean Baptiste Bireha, left, in the Radio Inzamba newsroom in Kigali. Photograph: Ssuuna Katera https://www.theguardian.com/world/2016/nov/07/burundi-guerrilla-media-president-suppress-truth

Jean Baptiste Bireha, left, in the Radio Inzamba newsroom in Kigali. Photograph: Ssuuna Katera https://www.theguardian.com/world/2016/nov/07/burundi-guerrilla-media-president-suppress-truth

L’ambassadeur du Burundi à Washington va réagir pour dénoncer cet acharnement du RESEAU SOROS, associé au RWANDA, contre son pays.

Au Burundi, au niveau sociologique, il y a 3 grands clans : les BAHANZA, les BAJIJI, et le BASHUBI, auxquels s’associent les sous-clans de ces derniers. Ensemble, cela correspond à plus 90% de la population burundaise : LES BARUNDI.   L’actuel Président du Burundi S.E. NKURUNZIZA PIERRE  fait parti de ces clans.  Depuis 2005, ce sont ces 3 grands clans qui sont à nouveau au pouvoir au Burundi, après 40 ans d’exclusion et de règne sans partage des HIMA burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya ).
Les clans des BAHANZA, des BAJIJI, et des BASHUBI, dans l’Histoire du Burundi, sont à l’origine de la dernière DYNASTIE monarchique des BAGANWA, qui a régné de 1410 à 1966. Elle est la dernière DYNASTIE de l’ancien ROYAUME MILLENAIRE DES BARUNDI ( http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ). Au 15ème siècle la DYNASTIE DES BAGANWA gère tout l’EMPIRE MWENE MWEZI comprenant : Le RWANDA, l’OUGANDA, le KENYA, le SUD-SOUDAN, la TANZANIE, le MALAWIE, et le NORD DE LA MOZAMBIQUE [ http://burundi-agnews.org/eac/burundi-au-15eme-siecle-ingoma-yuburundi-gere-lempire-mwene-mwezi/ ].  Les HIMA sont les membres d’un très petit clan au Burundi, dont les origines sont au KARAGWE en TANZANIE et à NKORE en OUGANDA.
Les REGIMES HIMA au Burundi ( Micombero, Bagaza, Buyoya ) ont fait de 1965-66 à 2005, plus de 4,5 Millions de victimes BARUNDI : le fameux GENOCIDE-REGICIDE contre les BARUNDI [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ]. Les HIMA ont été mis au pouvoir au BURUNDI par la FRANCE en 1965, après la mise en place de Feu MOBUTU au CONGO.
Lorsque l’on est membre d’un des clans BARUNDI, entre 14 ans et 21 ans, on doit choisir d’intégrer une des CORPORATIONS BARUNDI : HUTU ( représentant les PRODUCTEURS -ce qui produisent – POUR LA NATION : les artisans , les commerçants , les éleveurs, et les agriculteurs)  ; TUTSI ( ce sont tous les fonctions DE CONFIANCE  autour du  MWAMI – ROI-  ET du ROYAUME -INGOMA Y’UBURUNDI – : les GUERRIERS , les PRÊTRES , les comptables etc. ) ; TWA ( les spécialistes de la FORÊT : les biologistes et les détenteurs du TEMPS -un peu physicien- ).  Les BAGANWA (les PRINCES ) sont une des CORPORATIONS PARTICULIÈRES.
Ce sont ces corporations qui forment à un métier ( l’école ) et qui fournissent un TRAVAIL. Dans la société des BARUNDI, c’était toujours le plein emploi !
Au dessus de ces corporations viennent alors les CONFRÉRIES qui lient les BARUNDI à l’UNIVERS (  c’est à dire  à toute l’AFRIQUE et au MONDE ).
En 1929, avec la COLONISATION, la BELGIQUE va décréter ces CORPORATIONS BARUNDI ( HUTU, TUTSI, TWA ) comme étant des ETHNIES. Ce qui était  d’une aberration sociologique absolue. Cette erreur est à l’origine de nombreuses victimes dans la région des GRANDS LACS AFRICAINS, dont le GENOCIDE AU BURUNDI EN 1972 et le GENOCIDE AU RWANDA EN 1994.
Depuis la tentative de COUP D’ETAT MILITAIRE DU MERCREDI 13 MAI 2015 AU BURUNDI ( issue d’une REVOLUTION DE COULEUR menée contre le BURUNDI, par les USA – OBAMA /SOROS , la FRANCE, la BELGIQUE, et le RWANDA ), ce sont les HIMA burundais qui se sont rendues ou exilés majoritairement au RWANDA, en EUROPE, et au CANADA. Au Burundi, le clan HIMA n’est pas TUTSI car pour être TUTSI il faut avoir la CONFIANCE DU ROI ET AIMER LE ROYAUME DES BARUNDI ( Pré-requis : appartenir aux 3 grands clans ou à leurs sous-clans  BARUNDI ). Or en 1965-66, les HIMA ont aboli le ROYAUME MILLENAIRE DU BURUNDI -INGOMA Y’UBURUNDI -. Les HIMA sont des ANTI-MONACHISTES au BURUNDI. Ils ne peuvent pas être TUTSI.
Or  le Journaliste – Ignatius Ssuuna -, dans cet article [  https://www.washingtonpost.com/world/africa/burundi-youth-militia-compares-opposition-to-lice-in-video/2017/05/30/92a7046e-4534-11e7-8de1-cec59a9bf4b1_story.html ] veut faire croire que les TUTSI du Burundi sont en danger et qu’il faut intervenir !  Ainsi le Journaliste – Ignatius Ssuuna – est pris dans un flagrant mensonge ou alors il ne connaît pas les BARUNDI …

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 30 mars 2017

Facebook Comments