Burundi: Vers la fermeture définitive de la Radio Publique Africaine RPA

rpa-burundi Des Burundais victimes de rumeurs dangereuses relayées par média interposé  se réfugient au Rwanda.

A Bujumbura, ce vendredi 3 avril 2015, 5 journalistes de la Radio Publique Africaine RPA ont manifesté devant leur radio.  Ces journalistes ont bloqués l’entrée de la RPA à l’aide des cadenas et ont passé plus de 3 heures devant l’entrée avec des pancartes.  Ils sont victimes de ne pas être d’accord avec la direction de cette radio. La RPA va trop loin !  A cause de leur conviction, ces journalistes ont été récemment mutés à l’intérieur du pays. Selon les échos,  là- bas on y fait faire la sale besogne pour un journaliste. C’est à dire des choses pas très catholique (*) !  C’est un peu comme dans l’ancien Union Soviétique lorsque l’on vous mutait en Sibérie…  Ce vendredi 3 avril 2015,  le Rubicon a été franchi par la RPA. Voici un exemple pour mieux comprendre cette radio. Elle titre “un Appel au génocide à Ngozi” [ http://www.rpa.bi/index.php/component/k2/item/944-appel-au-genocide-a-ngozi ]. Prenons un extrait :  “Peur panique au sein de la population de Ngozi. C’est suite à une réunion qui aurait été organisée pour intimer l’ordre aux jeunes Imbonerakure de raser toute famille d’ethnie Tutsi.”  La RPA répand la rumeur et  la peur au sein de la population burundaise. Cette utilisation des média est proscris au Burundi car dangereuse.  Ce qu’il faut savoir aussi c’est que les imbonerakure sont des Burundais de toutes les ethnies. C’est le nom de jeunes militants du CNDD-FDD. Or la RPA est la radio du MSD de M. Alexis Sinduhije (organisation politique d’anarchistes burundais, rassemblant les enfants de l’ancienne dictature des Bahima burundais).

Ce vendredi 3 avril 2015, 5 journalistes de la Radio Publique Africaine RPA  manifeste contre la Direction de la RPA  ( Image : telerenaissance.bi )
Ce vendredi 3 avril 2015, 5 journalistes de la Radio Publique Africaine RPA manifeste contre la Direction de la RPA ( Image : telerenaissance.bi )

(Photo: igihe.com )
(Photo: igihe.com )

La conséquence de ce type de message radio est que depuis le début de la semaine,  le RWANDA voisin accueille des Burundais qui ont peur et qui franchissent la frontière. Le Rwanda a du ouvrir 2 camps de réfugiés, dans le district Bugesera,  pour recevoir ces quelques 202 demandeurs d’asiles burundais qui ont peur [ Burundian refugees keep fleeing to Rwanda. Many of them are children and women .The New Timeshttps://www.youtube.com/watch?v=QBKmyLJZi20&feature=youtu.be ]. A chaque élection au Burundi ( voir 2005 et 2010), le Rwanda est habitué à recevoir des demandeurs d’asile burundais temporaires dans cette région frontalière avec le Burundi. Souvent, il s’agit d’une tactique électorale de certains partis politiques (ex. L’Uprona ) qui jouent sur cette peur  pour pouvoir exister et pousser à un vote ethnique (Hima ou “Tutsi”) en leur faveur.  Mais cette année 2015, le message est un peu particulier et surtout, cette méthode -est inhumaine.  Il faut entendre le discours de demandeurs d’asile burundais au Rwanda. Selon le journal rwandais’’Izuba Rirashe’,  ces demandeurs d’asile répètent – Imbonerakure Imbonerakure – …  Ces Burundais, demandeurs d’asile disent craindre l’insécurité qui prévaut au Burundi, ajoutant que les Jeunes’’Imbonerakure’’affiliés au parti au pouvoir CNDD-FDD ne cessent d’intimider les opposants. Bref, un discours politique d’opposants  burundais bien rodé !
M. Alexis NTUKAMAZINA, ambassadeur du Burundi au Rwanda,  s’est déplacé pour  les réconforter…   Et pour dire, simplement à ces citoyens burundais, qu’il ne s’agit que de rumeur radio. Comme le confirme la Police Nationale du Burundi PNB  ( L’officier Liboire BAKUNDUKIZE, porte parole de la PNB ), suite à des enquêtes menées localement,   la cause de la fuite de la population de Kirundo (Burundi) vers le RWANDA est le fruit d’une  rumeur relayée par l’utilisation de média.

 ( Image : telerenaissance.bi )
( Image : telerenaissance.bi )

Au Burundi, l’Espace Médiatique, qui est un Espace Public, est le Monopole des Bahima burundais [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=16403  ] . Cela pose un problème de sécurité nationale, qui touche l’image de l’économie burundaise à l’intérieur du pays et à l’étranger et qui coûte très cher au Burundi, enfin surtout, l’information n’est pas équilibrée et  la parole n’est pas donnée à tout le monde…  Car les Bahima burundais, qui sont issus d’une ethnie qui a régné au Burundi sous la Dictature militaire de 1966 à 2005 (Micombero, Bagaza, Buyoya) et qui a fait plus de 4,5 Millions de victimes Barundi : le fameux génocide-régicide du Burundi contre les Bahutu Barundi – http://www.burundi-agnews.org/génocide.htm ), utilisent les média, qui occupent un espace normalement public, soit pour faire de leur propre politique (ethnique)  ou pour répandre la peur et les rumeurs au sein de la population burundaise (Cfr. Radio mille colline en 1994 ) [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=16256 ].
Les  média des Bahima burundais,  soit 78% de l’espace médiatique burundais en 2014, risquent, comme le démontre l’exemple ces familles désemparées de demandeurs d’asiles burundais au Rwanda, de provoquer une panique générale au Burundi avec des conséquences régionales et internationales. Politique (MSD) et Média (RPA), cela ne va pas ensemble … En 2010, il ne faut pas oublier que c’est la RPA qui avait lancé la campagne de panique au cours des élections en faveur de l’ADC Ikibiri qui venait de perdre les élections communales –  http://burundi-agnews.org/2.57/index.php/societe/sport/1649-burundi-le-fond-daide-aux-medias-se-fait-attendre
A quelques semaines des élections démocratiques, il est demandé au Conseil Nationale de la Communication CNC du Burundi d’être vigilant. C’est à dire de sanctionner si il y  a faute et de contrôler le temps de parole accorder à tout en chacun sur ces différents média …

(*) Burundi : Le MSD et la RPA font peur aux Barundi – http://www.burundi-forum.org/Burundi-Le-MSD-et-la-RPA-font-peur

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 3 avril 2015

Facebook Comments