Burundi: Quelle est la situation des Média ? – Novembre 2015

Share Button
La disproportion au niveau de l'information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d'Africain.  Novembre 2015

La disproportion au niveau de l’information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d’Africain. Novembre 2015

Au Burundi, ce sont près d’une quarantaine de Média public et privé qui fonctionnent aujourd’hui. Pendant le Coup d’Etat du mercredi 13 mai 2015,  4 média locaux privés ont été détruits.

La disproportion au niveau de l'information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d'Africain.  Novembre 2015

Désinformation sur le Burundi – La disproportion au niveau de l’information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d’Africains. Novembre 2015

Le Burundi, pendant la période de mai 2015 et même à nos jours, subit une attaque médiatique d’envergure qui a assombri son image en ne disant pas la vérité sur le pays.  Aujourd’hui, il vous suffit d’aller sur internet sur Google actualités ou Google news et taper Burundi pour comprendre. On y découvre que des agences de presse étrangères. Les nouvelles du Burundi ne sont pas faites par les Burundais eux mêmes ou par les africains.    Le Burundi n’a pas d’argent pour pouvoir se défendre face à des attaques massives de cette envergure. Ceux qui attaquent le Burundi disposent de moyens colossaux pour tromper ( désinformer ) les opinions au niveau du monde.

Désinformation sur le Burundi - La disproportion au niveau de l'information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d'Africains. Novembre 2015

Désinformation sur le Burundi – La disproportion au niveau de l’information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d’Africains. Novembre 2015

Au niveau local,  entre avril et mai 2015,  la Conseil Nationale de la Communication ( CNC ) a tenté de rappeler à l’ordre les divers radio locaux privés que comptent le Burundi pour qu’ils rapportent avec justesse les évènements dans le pays. C’est à dire que la sécurité était bonne dans tout le pays à part les 4 quartiers sur les 3002 collines et quartiers que comptent le Burundi. Il fallait surtout éviter de jouer sur la désinformation.  Le jour du Coup d’état, lors des combats  putschistes – loyalistes 4 média privés ont été détruites sur la quarantaine que possèdent le pays.

Cette question des média [ Désinformation / Rumeurs ] est liée à l’augmentation du nombre de réfugiés …

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 10 novembre 2015

Facebook Comments