Burundi: Que viennent faire des militaires Français dans la Région ?

Un général Français a la tête des opérations militaires au SUD-KIVU
Un général Français a la tête des opérations militaires au SUD-KIVU

A l’Est de la RDC Congo (Sud-Kivu), une opération toute azimut ( comme pour se dédouaner ) a été menée ce lundi 5 janvier 2014 par les casques bleus de la Mission de l’ONU au Congo (Monusco) encadré par un Général Français – ( Commandant adjoint de la Monusco)     ( voir vidéo FRANCE 24 – https://www.youtube.com/watch?v=0mknPE4K_5U ) et l’armée congolaise FARDC  contre des rebelles burundais des Forces Nationales de Libération (FNL).

Pour la sécurité burundaise, cela vient confirmer certains dires de prisonniers capturés la semaine passée. Une opération secrète , de grande ampleur, était en cours  dans la Région.  Il y a quelques mois des cadavres  – http://www.rfi.fr/afrique/20140916-cadavres-lac-rweru-burundi-mystere-reste-entier/ –  étaient apparus comme enchantement dans un Lac au nord du pays que se partage le Burundi et le Rwanda. Apparemment les ambitions de ceux qui étaient derrière – ce fait divers – étaient les mêmes que ceux qui viennent de tenter de perturber le Burundi.
Le complot vis à vis du Burundi se précise. Il y a une semaine confiant, des renseignements étrangers – http://burundinews.free.fr/actualites/attaquenordouest.html – soutenaient que ce ne sont pas les rebelles FNL qui étaient derrière l’attaque. Hier, comme par enchantement un officier français ( un Général de sur-crois) est apparu à l’Est de la RDC Congo ( au côté de la MONUSCO  et des FARDC ), pour officiellement parler de –  FNL à l’Est de la RDC Congo – . Dans le jargon des renseignements, il a tourné la carte sur la table. C’est à dire qu’un autre scénario s’est mis en route …  Cette déclaration, du Générale Français de la MONUSCO,  s’est faite au moment où l’armée burundaise –  Force de Défense Nationale  FDN – venait d’annoncer l’anéantissement total de la tentative d’assaut de quelques centaines de jeunes rebels qui avaient été lancés depuis la frontière Congolaise RDC vers le Burundi à Cibitoke.

Arsenal militaire des assaillants venus de la RDC Congo attaquer CIBITOKE
Arsenal militaire des assaillants venus de la RDC Congo attaquer CIBITOKE

bdi_rebelle_burundais_cibitoke_2014c

Une rébellion composée de jeunes à l'instar des jeunes capturés un mois plus tôt dans la même région - membres de l'ADC Ikibiri - précisément du MSD de M. Alexis Sinduhije
Une rébellion composée de jeunes à l’instar des jeunes capturés un mois plus tôt dans la même région – membres de l’ADC Ikibiri – précisément du MSD de M. Alexis Sinduhije

Au Burundi, les autorités se souviennent de la campagne menée il y a quelques semaines par le biais de RFI et de l’AFP [ http://www.rfi.fr/afrique/20141003-militaires-burundais-en-garnison-congo-dementi-lambert-mende/ ou  http://www.rfi.fr/afrique/20141007-burundi-armee-RDC-sud-kivu-kiliba-retrait-presence-est-congo-monusco-onu-fardc/ ou  http://www.rfi.fr/afrique/20141010-retrait-soldats-burundais-rdc-discretion-opposition-societe-civile/  ] pour pousser au départ des militaires Barundi de l’EST de la RDC Congo où ils travaillaient formidablement bien de manière coordonnée avec l’armée congolaise des FARDC.  Aujourd’hui, c’est un Général Français qui y coordonne les opérations !
Depuis quelques mois, les renseignements burundais étaient au courant d’un complot Franco-Belge-Hima ou Burundi-Hima Belgo-French Connection BHBFC ( http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=15028 ou  http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14753 )  qui était en cours.
L’arrivée brutale de Ministre Belge des affaires étrangères cette semaine au Burundi est encore un signe qui, pour certains,  ne trompe pas.  Aussi, il y a une très grande déception perçue chez les autorités burundaises vis à vis de leurs homologues Congolais RDC qui ont laissé cette opération Franco-Belgo-Burundaise ( et Rwandaise : l’opposition à Kagame + ex. FPR  )   être menée  à bien à partir du Sud-Kivu avec pour objectif la perturbation des élections de 2015 au Burundi et le renversement du pouvoir dit CNDD-FDD ( et de celui de KIGALI ).

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 6 janvier 2015

Facebook Comments