Burundi : Plus de 30 cadavres découverts dans une fosse commune à Mutakura-Cibitoke (Photo : RTNB )

Burundi : Plus de 30 cadavres découverts dans une fosse commune à Mutakura (Photo : RTNB )

Share Button
M. Freddy MBONOMPA, Maire de la ville de Bujumbura  (Photo : RTNB )

M. Freddy MBONOMPA, Maire de la ville de Bujumbura (Photo : RTNB )

A Bujumbura, ce lundi 29 février 2016, M. Freddy MBONOMPA, Maire de la ville de Bujumbura, a informé l’opinion qu’une fosse commune avait été découverte à Mutakura 9ème Avenue dans la commune urbaine de Ntahangwa, zone Cibitoke, grâce des informations reçues par la police judiciaire avec la collaboration de citoyens Barundi de la localité et des infos obtenus par des prisonniers Sindumuja ( les terroristes manifestants anti-3ème mandat Nkurunziza en 2015 ) qui se sont rendus ces dernières semaines.

Burundi : Plus de 30 cadavres découverts dans une fosse commune à Mutakura-Cibitoke   (Photo : RTNB )

Burundi : Plus de 30 cadavres découverts dans une fosse commune à Mutakura-Cibitoke (Photo : RTNB )

Cette zone était sous influence des Sindumuja et y appliquaient l’Omerta. Ils imposaient la Loi du Silence dans cette zone sinon le châtiment pour la violation de cette loi était la mort. Une trentaine de corps de citoyens burundais qui soutenaient la candidature du Président Pierre Nkurunziza auraient été jetée dans ce fosse par les terroristes – Sindumuja – .

Voici les propos de M.Freddy MBONOMPA, Maire de la ville de Bujumbura : [ https://www.youtube.com/watch?v=yLcE1HYS3ys ]

Le Burundi a subi en 2015 une Tentative de Renversement du pouvoir démocratique ou une Révolution de Couleur, organisée par les USA, la France, la Belgique, le Rwanda et l’ancien dictateur Hima burundais Pierre Buyoya. Depuis l’échec du Coup d’Etat militaire des Hima burundais du mercredi 13 mai 2015, de jeunes escadrons de la mort ( en provenance du Rwanda, issus de la force négative du M23 Rwandais et de jeunes réfugiés burundais vivant dans les camps au Rwanda ) se sont mu en terroristes dans quelques quartiers de Bujumbura où vivent une forte communauté burundaise d’origine rwandaise. Avec leurs réseaux US-Belge-Francais-Rwandais, les Sindumuja ou terroristes burundais  voulaient accuser L’État du Burundi d’ être à l’origine de cette fosse.

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 1 mars 2016

Facebook Comments