Comprendre l’UPRONA de janvier 2013 à Septembre 2013 au Burundi

UPRONA :

:lol: Burundi: 2013, CNDD-FDD et IMBONERAKURE 1er parti du pays En 2013, le CNDD-FDD, et  sa jeunesse IMBONERAKURE, est le  1er parti du pays. Comparé à 2012, l’ADC IKIBIRI n’existe quasi  plus dans le paysage politique du Burundi.

 Avril 2013 : 

  • Les Députés issus du parti Uprona ne votent pas le projet de loi sur la presse,réalisé par un Ministre issue de l’UPRONA. Ces députés disaient comme la société civile – Uprona  que ce projet de loi viole la liberté de la presse et qu’il fait un pas en arrière en ce qui est de la démocratie. ; Jean Baptiste Manwangari (Uprona) demande aux Badasigana de signer massivement la pétition mise en circulation par les journalistes pour dénoncer le projet de loi sur la presse au Burundi.

Mai 2013 :

  • Les responsables du parti Uprona soulèvent la population  contre les membres de la CNTB et font des réunions dans des endroits cachés.
  • L’Uprona (Le président du parti Uprona ) s’en prend à ce qu’elle appelle l’action gênante des Imbonerakure. Il demande aux administratifs de dénoncer les bavures de certains jeunes Imbonerakure.  Concernant la déclaration de Fidèle Nsengumukiza (Imbonerakure) qui met en cause les accords d’Arusha qui, selon lui excluent les jeunes. Le président de l’Uprona a demandé aux pouvoirs publics de le transférer au parquet … Le président du parti Uprona demande au parti CNDD-FDD de se désolidariser d’une façon clairement visible des administratifs à la base et des Imbonerakure qui perturbent les activités des autres partis politiques.
  •  Le patron de l’Uprona dit aussi que son parti est contre le projet de loi sur la mise en place de la CVR. Selon Charles Nditije, le projet de loi qui a été présenté par le Gouvernement à l’Assemblée nationale ne contient rien qui a fait objet de consensus dans les accords d’Arusha ou dans les autres pourparlers qui se sont tenus dans le pays.
  • Le Président du parti UPRONA demande aux jeunes affiliés à son parti de servir d’exemple aux autres jeunes – Jeunesse Révolutionnaire RWAGASORE (  et de l’Union des Femmes Burundaise).

Juin 2013 : 

  • Le courant de réhabilitation du Parti Uprona demande au Gouvernement de respecter l’Accord d’Arusha.  (Pourtant l’Accord Cadre était contre les Accords d’Arusha)

Août 2013 :  

  • Le président du parti Uprona demande quant à lui au gouvernement de mettre en place le conseil national de l’unité nationale. Charles Nditije trouve que ceux qui critiquent les équilibres ethniques n’ont pas du tout raison puisqu’ils aident à diminuer les suspicions au sein des administratifs.
  • Congrès de la Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore (JRR) et de l’Union des Femmes Burundaise (UFB) tenu dernièrement à Gitega.
  •  Le parti Uprona trouve que le retour de Rwasa sur la scène politique burundaise va aider à ce que la démocratie soit renforcée dans le pays et devenir progressivement une réalité.

Septembre 2013 :

  • Célébration de la réunification des membres du parti UPRONA dans la commune BURURI.  Le président du parti Uprona admet que son camp va approcher le courant de réhabilitation du parti Uprona afin de continuer le processus de réunification du parti …

Découvrir la vie politique en générale au Burundi, de janvier 2013 à septembre 2013 )

DAM, NY, AGNEWS, le 12 novembre 2013

Facebook Comments