Burundi/CENI – Enrôlement 2015 : 1920 anomalies sur 3 694 944 inscrits

photo: igihe.bi
Président de la CENI (photo: igihe.bi)

A Bujumbura,  ce lundi 22 décembre 2014, vers 8 heures  du matin,  la Commission Electorale  Nationale Indépendante (CENI) a organisé une rencontre pour exposer le rapport final de la phase d’enrôlement pour les élections démocratiques de 2015.
Les conclusions sont :    – 3 694 944 Burundais enrôlés comme électeurs pour 2015;    – et  1920 cas d’anomalies remarqués sur le territoire national.
Les auteurs de ces anomalies sont des simples citoyens ( tous les partis politiques confondus), les administratifs locaux, les directeurs des écoles secondaires  notamment. Des procédures judiciaires sont ouverts à leurs encontres.
A cette restitution du rapport finale de la CENI se retrouvaient : les partis politiques, les corps diplomatiques européens et  de l’Union africaine, la société civile Burundaise dans sa pluralité, et les confessions religieuses.
Le Burundi se prépare à organiser son 3ème scrutin démocratique consécutif en 2015. La CENI du Burundi vient de terminer la phase de l’enrôlement des électeurs.
18 organisations politiques,  à très faible  poids électoral par rapport aux élections de 2010,  exigent comme leur société civile respective, qu’à cause des 1920 irrégularités sur 3 694 944  d’inscrits à la liste des électeurs pour les élections de 2015, que la phase d’enrôlement puisse être invalidés. Il demande que l’on reprenne cette phase d’enrôlement avec des cartes d’identités biométriques. Les diplomates et les partenaires au développement du Burundi rigolent et leur demandent : qui va payer la note  pour ces cartes d’identités biométriques ?

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 22 décembre 2014

Facebook Comments