Burundi / Livre : MINANI Passy Pascasie réfléchit sur les – ethnies –

HISTOIRE, LITTÉRATURE, RÉFLEXION, CULTURE – Le livre ” Burundi : Les relations interethniques et intra-ethniques. Et la réconciliation ?” de Mme MINANI Passy Pascasie.

BUJUMBURA, Samedi 16 mars 2019 – M. BIREHANISENGE Amani, historien Burundais, s’est intéressé au livre ” Burundi : Les relations interethniques et intra-ethniques. Et la réconciliation ?” de Mme MINANI Passy Pascasie, une politologue Burundaise et Canadienne, paru cette année 2019 chez l’Harmattan [ Disponible via internet ].

M. BIREHANISENGE Amani, explique : Mme MINANI Passy Pascasie, qui n’en est pas à son premier livre, a une particularité. Elle ne cesse de s’interroger sur la condition de la Femme dans la société burundaise. N’incarne t’elle pas, à travers son âme de femme burundaise, MUKAKARYENDA “La femme Tambour” de la Cosmogonie des Barundi à l’origine d’IMANA, notre UNIVERS ? Ou MUKAKIRANGA-RYANGOMBE, ancêtre première des Barundi – chef des Humains ou MWAMI Y’ABANTU – que rencontre chaque matin, dans son culte journalier, le MURUNDI qui vit de l’UBUNTU ? Bref, Mme MINANI Passy Pascasie impressionne par cet Amour envers son pays d’origine qu’elle fait vivre à travers ses livres.

” Burundi : Les relations interethniques et intra-ethniques. Et la réconciliation ?” est une réflexion sur l’identité politique des Barundi depuis l’indépendance (1962) à nos jours. L’auteure illustre factuellement 4 types d’identités politiques, celles liées : à l’ethnie, qui est centrale au livre ; au régionalisme ; à l’appartenance Partie Politique ; et à l’argent. Ces diverses identités lui permettent de rentrer dans une réflexion sur les relations interethniques et intra-ethniques chez les Barundi et la femme burundaise en particulier. Le livre est plaisant à lire car il revient sur l’Histoire du Burundi des 60 dernières années. Il peut être un outils intéressant dans la dynamique de la Commission Vérité Réconciliation en cours au Burundi.


Selon M. BIREHANISENGE, la critique majeur du livre est que Mme MINANI Passy Pascasie n’apporte pas – sa propre explication – sur ce que la Colonisation a appelé – ethnies au Burundi -, soit : HUTU, TUTSI, et TWA. Ce qui fait croire au lecteur, dès lors, que ,pour elle ( l’auteure ), c’est un fait que HUTU, TUTSI , TWA soient des ethnies burundaises, existantes au Burundi, alors que – HUTU, TUTSI , TWA – partagent une même langue, une même religion, et un même territoire. Bonne lecture.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Samedi 16 mars 2019

Facebook Comments