BURUNDI : Une commission d'enquête judiciaire sur le massacre terroriste de Cibitoke ( Photo : RTNB.BI 2018 )

BURUNDI : Une commission d’enquête sur le massacre terroriste de Cibitoke

JUSTICE – Ouverture d’une commission d’enquête judiciaire sur le massacre terroriste du vendredi 11 au samedi 12 mai 2018, à  Ruhagarika, Buganda, Cibitoke, en pleine période de la CAMPAGNE REFERENDAIRE 2018.

BURUNDI : Une commission d'enquête judiciaire sur le massacre terroriste de Cibitoke ( Photo : RTNB.BI 2018 )

BURUNDI : Une commission d’enquête judiciaire sur le massacre terroriste de Cibitoke ( Photo : RTNB.BI 2018 )

Brève – Bujumbura, Lundi 14 mai 2018 – Par communiqué de presse, M. Nyandwi Sylvestre, Procureur Général du Burundi, a annoncé la mise en place d’une commission d’enquête judiciaire afin d’identifier les commanditaires du massacre terroriste effectué dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 mai 2018, dans la localité de Ruhagarika en Commune Buganda, Province Cibitoke, visant des enfants et des femmes, en pleine période de la CAMPAGNE REFERENDAIRE 2018.

Au Burundi, M. Nyandwi a expliqué que cette commission permettra d’enquêter et d’instruire conformément à la loi, sur cet acte terroriste, dans un délai d’un mois, puis fixera le dossier devant la juridiction compétente.
En RDC (Congo), dans le cadre d’un complot de Kigali contre S.E. Kabila Joseph, Président du CONGO (RDC), utilisant M. KATUMBI Moïse, une dame rwando-congolaise, épouse d’un cadre de l’ex-groupe rebelle M23, lié à M. Makenga Sultani [ http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-le-m23-de-sultani-makenga-reprend-du-service-au-nord-kivu-en-rdc/ ], a été arrêtée à la frontière rwando-congolaise, puis transférée le vendredi 11 mai 2018 à Kinshasa [ http://www.jeuneafrique.com/556206/politique/rdc-debut-de-polemique-apres-un-echange-entre-moise-katumbi-et-paul-kagame/ ].
S.E. Kabila et M. Kalev accusent Kagame et Katumbi de préparer une invasion imminente [ https://www.youtube.com/watch?v=b3jnUFiGa58 ]
Les services de renseignement du Burundi y avaient déjà vu, concernant ce massacre terroriste du vendredi 11 mai 2018 à Cibitoke, une implication du RWANDA. Le RWANDA, hébergeant déjà les HOMMES DE KATUMBI, héberge aussi depuis 2015 les responsables militaires burundais HIMA (DESORDRE) du putsch militaire raté contre le Burundi du mercredi 13 mai 2015.

Dans la Tradition des Barundi, M. Nyandwi, Procureur Général du Burundi, s’occupant de la GESTION JUSTE DE LA JUSTICE CHEZ LES BARUNDI, fait parti de la CORPORATION DES GESTIONNAIRES JUSTES BARUNDI, appelé TUTSI chez les BARUNDI. Ainsi M. Nyandwi est considéré, traditionnellement, comme TUTSI, gérant JUSTEMENT la POLITIQUE COMMUNAUTAIRE ( aujourd’hui NATIONALE ) DE LA JUSTICE CHEZ LES BARUNDI.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 23 mai 2018

Facebook Comments