Burundi : Procès en appel des putschistes du 13/5/2015 - 3 généraux à la barre ( Photo : RTNB - avril 2016 )

Burundi : Procès en appel des putschistes du 13/5/2015 – 3 généraux à la barre

Share Button
Burundi : Procès en appel des putschistes du 13/5/2015 - 3 généraux à la barre ( Photo : RTNB - avril 2016 )

Burundi : Procès en appel des putschistes du 13/5/2015 – 3 généraux à la barre ( Photo : RTNB – avril 2016 )

A Gitega, ce mardi 12 avril 2016, la Cour suprême du Burundi en son degré d’appel en itinérance à la Cour d’appel de Gitega  a entendu les 2 commissaires de police   le Général Zénon Ndabaneze et  le Général Hermenégilde Nimenya  ainsi que le Général Juvénal Niyungeko (Kiroho), tentant de comprendre, comme le Ministère public l’affirme,  les liens existant entre ces forces de l’ordre putschiste avec les auteurs  des manifestations violentes ( insurrections)  qui se disaient le dimanche 26 avril 2015 opposés au mandat du président africain du Burundi S.E. Pierre Nkurunziza.

Concernant les journées du mercredi 13 mai 2015 au jeudi 14 mai 2015, le Général Zénon Ndabaneze ( Commissaire de police ) a avoué s’être allié aux putschistes le général Godefroid Niyombare.  Le Général Hermenégilde Nimenya ( Commissaire de police ) lui était au commandement de ceux qui conduisaient le blindé. Il a avoué avoir préparé avec d’autres le discours du général putschiste Godefroid Niyombare et avoir participé à la destruction de la Radio Télévision Rema.
Le général Juvénal Niyungeko était celui qui a ordonné de brûler la Radio Télévision Rema  et de saccager et détruire le commissariat général en mairie de Bujumbura.

Au Burundi, vendredi 15 janvier 2016, la Cour Suprême du Burundi avait prononcé une sentence concernant les 28 putschistes burundais qui , le mercredi 13 mai 2015, s’étaient illustrés par l’organisation d’un Coup d’Etat militaire raté.   4 généraux dont M. Cyrille Ndayirukiye, ancien ministre de la Défense ( putschiste récidiviste, proche de l’ancien dictateur Pierre BUYOYA, impliqué dans le putsch militaire de 1996 ), M. Herménégilde Nimenya, M. Zénon Ndabaneze et M. Juvénal Niyungeko avaient été condamnés à la prison à vie ( perpétuité ).  Le Burundi avait connu le mercredi 13 mai 2015, un coup d’Etat militaire manqué, organisé par le réseau ( politique / civil / militaire ) de l’ancien dictateur hima burundais Pierre Buyoya. Depuis le mois d’avril 2015, le Burundi baignait dans une Révolution de Couleur ( ou une tentative de changement du régime démocratique en place au Burundi ), organisée par les USA, la France,et la Belgique, aidés par le Rwanda.

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 14 avril 2016

Facebook Comments