Burundi: Les Parlementaires de CIBITOKE tacle le dernier rapport de HRW

Share Button
Les Parlementaires de CIBITOKE tacle le dernier rapport de HRW  ( ppbdi.com )

Les Parlementaires de CIBITOKE tacle le dernier rapport de HRW ( ppbdi.com )

Depuis Cibitoke,  ce mardi 17 février 2015,  l’Hon. James Samagorwa,  représentant des parlementaires de la province de Cibitoke au Burundi, a lu le communiqué des députés et sénateurs de cette province burundaise  déplorant et condamnant l’attitude de Human Rights Watch HRW dans son dernier rapport sur le Burundi qui, ne compatit aucunement avec  les citoyens Barundi de Cibitoke qui ont éviter le pire grâce à l’intervention des forces de l’ordre du Burundi  lors de la récente attaque perpétrée à Cibitoke  le mardi 30 décembre 2014, par un groupe de terroristes, venu de la RDC Congo non encore identifié à ce jour …

Voici le communiqué dans son intégrité :

COMMUNIQUE DE PRESSE CONSECUTIF AU RAPPORT DE HUMAN RIGHT WATCH SUR LA RECENTE ATTAQUE PERPETREE A CIBITOKE PAR UN GROUPE DE TERRORISTES NON ENCORE IDENTIFIE.

1. Les parlementaires de Cibitoke se joignent encore une fois aux plusieurs voix qui se sont élevées pour condamner avec énergie cette attaque dont l’objectif était de perturber la sécurité en cette période où la population se préparait à fêter le Nouvel An 2015.

2. Les élus du peuple de la circonscription de Cibitoke félicitent par ailleurs la population et les administratifs de la province pour avoir fait preuve de leur détermination à jouer pleinement leur rôle en signalant tout de suite aux forces de l’ordre le passage de ces fauteurs de trouble dès leur incursion dans la province.

3. Les députés et sénateurs de Cibitoke félicitent les Forces de Défense et de Sécurité nationale pour le courage, la bravoure et le professionnalisme qu’elles ont montrés en neutralisant en quelques jours ce groupe armé qui pourtant, au vu des armes saisies et de la détermination de ses combattants, s’était bien préparé. Les élus du peuple leur félicitent également pour avoir limité les dégâts en vies humaines parmi la population civile.

4. Les élus du peuple de la province de Cibitoke félicitent l’ONG Human Right Watch pour l’intérêt qu’elle porte sur la situation des droits de l’Homme au Burundi. Toutefois, ils déplorent que cette dernière à travers ce rapport ne fait aucun signe de condamnation de l’attaque du 30 décembre 2014 et de ses commanditaires; au contraire, elle parle des exécutions extrajudiciaires qui auraient été commises alors que la population fait état de quelques uns de ces terroristes qui se sont rendus auprès des forces de l’ordre, ce qui d’ailleurs a été confirmé par le porte parole de la Force de défense nationale à travers une conférence de presse tenue à cet effet à Cibitoke.

5. Les élus du peuple de la circonscription de Cibitoke s’inscrivent en faux contre le rapport de l’ONG Human Rights Watch qui salit l’image des forces de l’ordre qui sont venus au secours de la population à la suite de cette attaque, alors que d’aucuns savent que les Forces burundaises de défense et de sécurité sont appréciées à l’échelle nationale et internationale pour leur participation effective et déterminée dans les missions de maintien de la paix.

6. Les élus du peuple de la circonscription de Cibitoke déplorent et condamnent l’attitude de Human Rights Watch qui, au lieu de s’associer tout au moins moralement à la population éprouvée, semble plutôt compatir à l’échec et au sort de ces fauteurs de trouble avant même que les enquêtes par l’autorité habilitée n’aboutissent. A cet effet, les élus du peuple de la circonscription de Cibitoke saisissent cette occasion pour demander à Human Rights Watch de décliner l’identité et l’origine de ce groupe qui a attaqué le Burundi en passant par Cibitoke.

7. La population de Cibitoke, à travers ses élus, rappelle à Human Rights Watch et à toute personne non informée qu’une guerre sans merci est en train d’être menée contre les terroristes et leurs complices partout dans le monde. Est-ce une catastrophe au Burundi quand l’armée nationale et la population joignent leurs efforts pour faire ce que font toutes les autres nations du monde pour protéger leurs citoyens ? N’y a-t-il pas lieu de croire qu’il s’agit d’une attitude de deux poids deux mesures dont fait preuve Human Right Watch ?

8. Enfin, la population de Cibitoke, par la voix de ses élus, réitère sa détermination indéfectible à barrer la route avec la même fermeté à quiconque voudrait tenter encore une fois de déstabiliser la province d’où qu’il vienne et quelle que soit son identité.

Fait à Cibitoke le 14/02/2015
Pour les Représentants du Peuple à CIBITOKE :  Hon. SAMAGORWA James

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 18 février 2015

Facebook Comments