Burundi: Les leaders de l’ADC Ikibiri à la CPI ?

Share Button

 Réunion CIRGL à Kinshasa, 28/07/2012. ( Photo Digitalcongo) ,

Selon des sources en provenance de la  réunion de La Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) qui se termine à Kinshasa, les gouvernements de Kinshasa et Bujumbura ont l'intention de poursuivre les leaders de l' ADC Ikibiri- (Alliance des Démocrates pour le Changement au Burundi), en tant que forces négatives burundaises en présence en RDC Congo, à la Cour de la Haye, soit la Cour Pénal International.

Suite à la tenue à Kinshasa d'une réunion de haut niveau des ministres de la Justice et du Genre des Etats membres de La CIRGL, où étaient présents les représentants des Présidents des Cours Suprêmes et des Procureurs Généraux de 11 pays membres, des poursuites judiciaires envers l'ADC Ikibiri du Burundi à la Cour Pénal International (CPI ) ont été annoncé, présentée comme forces négatives  présentes  en RDC Congo …

Pour rappel, cette réunion avait pour objectif de se convenir sur les modalités d’établir des mécanismes spécialisés dans le traitement judiciaire des cas de Violences Sexuelles et Basées sur le Genre (VSBG).

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et la MONUSCO (Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo) ont  les preuves nécessaires  affirmant la présence des forces négatives FNL de M. Rwasa Agathon, du FRD – Abanyagihugu du Major Pierre Claver Kabirigi ( tué il y a quelques mois en RDC) (branche militaire de l'UPD, mouvement politique d'où proviendrait le journaliste de la RFI  Hassan Ruvakuki), et  le Fronabu Tabara ( appelé lors de la réunion – rebellion France 24-, branche militaire du MSD), toutes membres de l'organisation politique  ADC Ikibiri non reconnue par les autorités burundaises, responsable des violences post électorale au Burundi après les élections démocratiques  de 2010. 

Un rapport d'experts des Nations Unis  à l'appui, les appareils judiciaires des deux pays RDC Congo et Burundi se sont mis en marche en vue d'entamer la procédure de l'ADC Ikibiri, force négative , en présence au Congo. Selon ces sources, l'ADC Ikibiri participe au viol et pillage des populations congolaises et burundaises aux frontières communes des deux pays.

Une démarche similaire a été décidée  contre certains leaders politiques des forces négatives ougandaises et rwandaises qui causent  la désolation en RDC Congo tel le LRA , le FDLR, et le  M23.

DAM, NY, AGNEWS, le 28 juillet 2012.

Facebook Comments