Burundi: Des rapatriés récupèrent leurs terres à Vyanda -Bururi

Share Button
La Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB) au Burundi implique la population dans la délimitation des parcelles. (Photo : ddc.admin.ch )

La Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB) au Burundi implique la population dans la délimitation des parcelles. (Photo : ddc.admin.ch )

A Vyanda, colline de Karirimvya, à Bururi, vendredi 8 aôut 2014, M. Nkitse, père d’une famille de rapatrié (ex-réfugié revenu de Tanzanie après des décennies d’années d’exile),  suite à une décision de la Commission nationale des terres et autres biens(CNTB),a pu récupérer les terres de sa famille qui avait du fuir car pourchassée en 1972 lors du Génocide-Régicide contre les Bahutu Barundi [ http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm ].
Mais cela ne s’est pas fait sans mal, parce que 3 personnes de la famille Nkitse ont été lapidés puis admises à un centre de santé pour des soins. Selon M. Nahimana charles, Administrateur Communal de Vyanda, la police est à la recherche de certains membres de la famille de l’ancien résident  M. Niyungeko Didace qui seraient les responsables de cette lapidation évoquée plus haut.
En 1972, lors du génocide au Burundi qui a fait plus de 500 000 morts parmi les Bahutu Barundi, c’est de la province Bururi que les premiers massacres, pour expropriation de biens ( surtout à Rumonge) avaient commencé.  Les terres des victimes étaient souvent donnée à des familles Bahima burundaises, membres de l’UPRONA (ex-parti Unique). L’élite de la Dictature des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya),  qui a duré de 1966 à 2005 ( avec une intermittence en 1993 ), était originaire de Bururi.

DAM, NY, AGNEWS, le 19 août 2014

Facebook Comments