Burundi : 3 média privés poursuivis pour CRIME CONTRE L'HUMANITE ( Photo : igihe.bi 2017 )

Burundi : 3 média privés poursuivis pour CRIME CONTRE L’HUMANITE

Share Button
Burundi : 3 média privés poursuivis pour CRIME CONTRE L'HUMANITE ( Photo : igihe.bi 2017 )

Burundi : 3 média privés poursuivis pour CRIME CONTRE L’HUMANITE ( Photo : igihe.bi 2017 )

MEDIA / SECURITE / CRIME CONTRE L’HUMANITE  – Le Conseil National de la Communication (CNC) rappelle aux média burundais les respects : 1/ de la loi régissant la presse ; et 2/ des cahiers de charge signés avec le CNC.  Les responsables de 3 Média privés burundais, actifs lors de la REVOLUTION COLOREE ratés de 2015, sont encore en procédure judiciaire pour CRIME CONTRE L’HUMANITE.

A Bujumbura, ce lundi 3 juillet 2017,  Mme NIYOKWIZIGIRWA Aimée Divine, Vice Président et Porte Parole du Conseil National de la Communication (CNC), a sorti un communiqué de presse  qui rappelle aux médias au Burundi de respecter la loi régissant la presse et les cahiers de charge qu’ils ont signés avec le CNC.


Au Burundi, les médias n’ayant pas encore signé ou actualisé leurs cahiers de charge ont jusqu’au lundi 31 juillet 2017 pour régulariser leur situation.
Les média privés ( Bonesha FM,  RPA et la radio-Télévision Renaissance ) qui ont participé à la REVOLUTION DE COULEUR raté de 2015 contre le Burundi, ayant des dossiers pendants en justice, disposent d’un délai de 3 mois, soit jusqu’au samedi 30 septembre 2017, pour régulariser leur situation avant que le CNC ne prenne une décision administrative appropriée.  Pour rappel, ces 3  media privés en procédure judiciaire, depuis 2015, ont  participé , entre autres, à répandre des Rumeurs Radio ou Rumeurs Media [ http://burundi-agnews.org/globalisation-mondialisation/burundi-un-ex-refugie-evoque-les-rumeurs-qui-lon-fait-fuir-en-2015/http://burundi-agnews.org/securite/burundi-securite-un-tres-grands-nombres-des-refugies-rumeurs-sont-rentres/  ;  http://burundi-agnews.org/uncategorized/burundi-le-ministre-de-la-jeunesse-appelle-a-la-paix-et-dit-stop-aux-rumeurs/  ;  http://burundi-agnews.org/onu/burundi-lonu-prend-conscience-des-rr-les-fameuses-rumeurs-radio/ ; http://burundi-agnews.org/securite/burundielections-2015-les-dangereuses-rumeurs-radio-font-ravages-et-font-fuir-les-burundais/ ], qui ont été à la base de l’exil de plusieurs milliers de citoyens Burundais. La jurisprudence de la RADIO MILLE COLLINE au Rwanda en 1994 est évoqué et très utile pour ce cas, au niveau judiciaire. Jusqu’aujourd’hui, l’Etat tente de rassurer les réfugiés burundais à rentrer, malgré leurs traumatismes aigus. Au mois de mars 2017, le chiffre de 156.032 citoyens burundais, qui avaient fui le Burundi,  majoritairement,  à cause des Rumeurs Radio ou Rumeurs Media et qui sont rentrés depuis 2015, a été fourni par le Ministère burundais de l’Intérieur. Ces citoyens traumatisés veulent des réponses pour que plus jamais ça … Les responsables des 3 média privés sont poursuivis pour la justice burundaise , entre autres, pour CRIMES CONTRE L’HUMANITE.

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 4 juillet 2017

Facebook Comments