Burundi: 22 membres de la milice d’extrême droite JRR en vue d’être arrétés

Share Button
M. Gaston Sindimwo ( photo: IGIHE.BI )

M. Gaston Sindimwo ( photo: IGIHE.BI )

A Bujumbura, ce vendredi 28 mars 2014,  la rumeur qui courrait était que la police judiciaire burundaise disposerait d’une liste de 22 jeunes JRR ( organisation de l’extrême droite Hima burundaise, jeunesse de l’ex-parti unique Uprona ) qui auraient été de près ou de loin impliqués dans l’affaire Gaston Sindimwo (secrétaire du parti Uprona ).
La police judiciaire burundaise a ouvert un dossier pénal suite à la plainte déposée par M. Gaston Sindimwo pour tentative de meurtre à la grenade qui s’était déroulé lundi 17 mars 2014 au matin. La saisine s’est faite  sur initiative de l’Officier de Police Judiciaire (OPJ) qui mène actuellement son enquête.
Pour rappel, mardi 25 mars 2014, 2 membres de la JRR avaient été arrêtés par la police  dans la commune urbaine de Kanyosha et Buyenzi, suite à cette enquête judiciaire.  
Il s’agit là d’un des derniers épisodes de la guerre de leadership que se livre l’Uprona à 1 an des prochains scrutins démocratiques de 2015.
DAM, NY, AGNEWS, le 28 mars 2014

Facebook Comments