BURUNDI – PRESIDENCE : Neutralité des militaires pendant la période électorale

Share Button

 

Jean-Claude Mubisharukanywa,www.Presidence.bi, le 21 janvier 2010
Nouvelle année académique à l’ISCAM : Le président Nkurunziza demande aux militaires de garder la neutralité pendant la période électorale

Bujumbura, le 20 janvier 2010 (www.Presidence.bi) : En procédant mercredi à l’ouverture de l’année académique à l’Institut supérieur des cadres militaires (ISCAM), le président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a exhorté les hommes en uniforme à ne pas céder aux sollicitations politiciennes pendant les élections qui s’annoncent l’été prochain.
« Vous devez savoir que la réussite des élections dépendra en grande partie de votre comportement. La sécurisation des élections est une grande tâche qui, une fois bien exécutée, vous honorera et vous apportera estime et considération », a fait remarquer le Président de la République.
L’élection présidentielle est prévue en juin prochain, au milieu d’autres scrutins, des collinaires aux sénatoriales. Cet événement fait déjà couler beaucoup d’encre et de salive et suscite des spéculations de la part de certains acteurs politiques qui estiment qu’il sera émaillé d’incidents. Le président Nkurunziza a, à maintes reprises, assuré que les élections seront apaisées, libres et transparentes.
« Ne vous laissez pas instrumentaliser par les politiques qui ont des intérêts à défendre, et qui, dans de telles situations, peuvent attiser le feu, car c’est vous qui allez rendre compte du déroulement des élections devant la face du monde », a-t-il prévenu.
Les festivités du jour ont été marquées par la remise des Diplômes aux Elèves – Officiers de la 37ème promotion, par le Chef de l’Etat.
Il s’est félicité du travail accompli par l’ISCAM en général et des réussites académiques en particulier.
« Les énergies hier dépensées dans la destruction suite à la guerre doivent être désormais orientées vers la reconstruction et partant le développement de notre nation par la professionnalisation du corps et la création des unités de production », a – t – il dit.
Pour le Président NKURUNZIZA, cette reconversion nécessite une vision intellectuelle poussée et orientée. Le rôle de l’officier en général et de l’ISCAM en particulier reste ainsi d’une importance capitale.
« Vous devez servir de modèle à la population car vous avez des potentialités énormes et des connaissances variées qui constituent un capital pour le développement de notre pays », a souligné le Chef de l’Etat.
Il s’est en outre félicité que depuis la création de la Force de défense et de sécurité (FDN), les responsables à tous les échelons ont mis un accent particulier sur la formation leur permettant d’avoir des militaires éclairés à tous les niveaux. Cela s’est réalisé par des formations de base, des stages et des formations d’harmonisation des connaissances.
Le Numéro Un Burundais a saisi l’occasion pour remercier vivement tous ceux qui y ont contribué et spécialement les pays amis tel les Etats-Unis, les Pays-Bas, la Belgique, la France ainsi que les pays de la Communauté Est Africaine qui ont toujours apporté un appui substantiel dans la formation. Le Chef de l’Exécutif Burundais s’est réjoui qu’aujourd’hui la paix soit retrouvée sur toute l’étendue du territoire national malgré la persistance des cas de criminalité et de banditisme observés dans certains coins du pays qui sont la conséquence des armes encore détenues illégalement par certaines personnes.
Il a remercié vivement les Forces de Défense et de Sécurité en général, et la FDN en particulier, qui n’ont rien ménagé pour atteindre ces résultats. Il leur a demandé de garder le cap et surtout de rester toujours avec un œil vigilant car les fauteurs de troubles ne manquent pas.
Aux Elèves – Officiers qui venaient d’obtenir leurs diplômes, le président de la République leur a recommandé d’être des leaders dans le respect de la chaîne de commandement. Il a souhaité la bienvenue aux nouvelles recrues candidats-officiers, les a remerciant d’avoir choisi de servir la nation à travers ce corps.
A tous les membres de la FDN, le Commandant Suprême a recommandé que le patriotisme et le dynamisme les guident dans la construction et la consolidation de notre pays.
Avant les cérémonies, le Président NKURUNZIZA avait officiellement procédé au lancement des travaux de construction d’un amphithéâtre de l’ISCAM dont le maître d’ouvrage est l’Ambassade de France au Burundi.
Selon le colonel Louis Jaulin, attaché militaire à l’Ambassade de France au Burundi qui a présenté le plan au Président de la République, la construction de l’édifice (500 places assises) coûtera plus de 500 millions de Fbu (environ 300.000 Euros) pour un délai d’exécution de onze mois.

 

Facebook Comments