M. Karenga Ramadhani, président du Conseil national de la communication (CNC) ( Photo : Pacelli Sindaruhuka 2017 )

Burundi / MEDIA : Le CNC présente son rapport annuel pour l’exercice 2016

Share Button
M. Karenga Ramadhani, président du Conseil national de la communication (CNC) ( Photo : Pacelli Sindaruhuka 2017 )

M. Karenga Ramadhani, président du Conseil national de la communication (CNC) ( Photo : Pacelli Sindaruhuka 2017 )

MEDIA – Le Conseil National de la Communication (CNC) présente son rapport annuel pour l’exercice 2016.

Burundi / MEDIA : Le CNC présente son rapport annuel pour l’exercice 2016 ( Photo : Pacelli Sindaruhuka ‏ 2017)

Burundi / MEDIA : Le CNC présente son rapport annuel pour l’exercice 2016 ( Photo : Pacelli Sindaruhuka ‏ 2017)

A Bujumbura, ce jeudi 4 mai 2017,  M. Karenga Ramadhani, président du Conseil national de la communication (CNC) a présenté, lors d’une conférence de presse,  le rapport d’activités du Conseil national de la communication (CNC) pour l’exercice 2016.

Le rapport évoque :
1/ la contribution du CNC à la réflexion sur l’avenir des médias au Burundi, notamment par la préparation de projets d’amendement de certaines dispositions réglementaires, notamment de la loi régissant la presse et la loi organique sur le CNC ;
2/ les lacunes au niveau de la loi n’ont pas permis au CNC d’octroyer les cartes aux professionnels de la presse, générant une situation très difficile pour les policiers et aux autres autorités publiques à pouvoir distinguer le vrai journaliste d’un intrus au métier ;
3/ le rappel aux forces de sécurité au devoir de protection des journalistes et de leur matériel ;
4/ le fonds public destiné à assister les organes de presse et de communication ;
5/ le manque du matériel au CNC limitant les capacités à suivre, en temps utile, l’essentiel des programmes des radios et des télévisions, ou à réguler les médias en ligne et sur réseaux sociaux ;
6/ l’inexistence d’un cadre réglementaire adéquat qui exposent certains opérateurs des nouveaux modes de communication de la 3ème ( INTERNET ) et 4ème Révolution industrielle ( APPLICATIONS INTERNETS ou MOBILES par exemples ) aux dérapages;
Etc.

Au Burundi, le CNC est obligé de présenter des rapports périodiques afin de permettre aux élus et à la population en générale, de connaître l’ETAT DES LIEUX DE LA LIBERTE DE LA PRESSE dans le pays.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 4 mai 2017

Facebook Comments