Burundi : DEMOCRATIE OCCIDENTALE ou COMMUNAUTAIRE ( Photo : ikiriho 2017 )

Burundi : 18 ans et 5 mois de DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE

SOCIO-POLITIQUE, INSTITUTION – Le Burundi a 18 ans et 5 mois de pratique de LA DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE contre 31.959 ans de LA DEMOCRATIE COMMUNAUTAIRE.

Burundi : DEMOCRATIE OCCIDENTALE ou COMMUNAUTAIRE ( Photo : ikiriho 2017 )

Burundi : DEMOCRATIE OCCIDENTALE ou COMMUNAUTAIRE ( Photo : ikiriho 2017 )

BUJUMBURA, Mardi 23 octobre 2018 – AGnews s’est entretenu avec M. BIRIHANYUMA Marc, ancien de l’Université du Burundi, sur son analyse sur la démocratie au Burundi.

M. BIRIHANYUMA Marc : “L’Afrique, dont le Burundi, connaît la Démocratie depuis les débuts de la REVOLUTION COGNITIVE où l’HOMO SAPIENS parle, et communique. Les Communautés IMIRYANGO africaines communiquaient entre elles. Mais il faudra attendre les RÉVOLUTIONS AGRICOLES ( 30.000 av.notre ère ) ET RELIGIEUSES ( 15.000 av.notre ère ) pour avoir des ALLIANCES dont des INGOMA ou ROYAUMES en AFRIQUE. Qu’avaient ils de particulier ces INGOMA ? C’étaient des ALLIANCES conclues entre IMIRYANGO ( Communautés) : Les ALLIANCES COMMUNAUTAIRES. De manière FRACTALE, suivant le principe de la correspondance ( ce que l’on a en bas on le retrouve en haut et inversement ), on avait des ALLIANCES COMMUNAUTAIRES depuis INZU (la maison), IMISOZI ( les Collines ), INTARA ( étendu équivalent à une commune ou une province ), UBURUNDI ( un grand territoire équivalent à un Royaume ou un Empire ) etc. Puis à chaque niveau on avait le CHEF ( UMWAMI, UMUKURU, UMUTWARE, ) représentant L’ALLIANCE. C’était cela la démocratie communautaire africaine ou Burundaise“.

Pour revenir à notre époque, explique M. BIRIHANYUMA : ” Les Colons Belges allaient commencer à faire des réformes administratives dès 1925. Quelques chefferies disparaissaient, c’est à dire quelques alliances locaux. Puis le décret intermédiaire Belge du 25 décembre 1959 supprimaient définitivement les chefferies. C’était la fin de la démocratie communautaire , dont du lien liant le Bas au Haut ( UMWAMI Y’INGOMA Y’UBURUNDI ) et inversement. Feu MWAMI MWAMBUTSA était dépouillé de son pouvoir le liant aux BARUNDI ( Habitant du territoire UBURUNDI ). Ce décret intermédiaire Belge de 1959 allait alors créer des provinces et des communes, et des partis politiques. Ainsi dès janvier 1960 le Burundi avait 26 partis politiques et fin 1960 organisait ses premières élections COMMUNALES. En 1961, c’était le tour des LEGISLATIVES pour conduire les PROVINCES. Voilà les débuts de la DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE (  ou DEMOCRATIE LIBERALE ) , basée sur le vote des PARTIES POLITIQUES, chez les Barundi. Du jour au lendemain on passait de la DEMOCRATIE COMMUNAUTAIRE à la DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE occidentale.  Ainsi la DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE dont aujourd’hui on dit que FEU NDADAYE en était le Héros était une organisation sociopolitique extérieur aux Barundi“.

M. BIRIHANYUMA termine : “ Cette DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE les Barundi l’ont appliqué de 1960 à 1965. Puis en 1993 ( 5 mois ). Enfin depuis 2005 à 2018. Soit en tout et pour-tout 18 ans et 5 mois sur une période 58 ans. Une des tares de cette dernière, c’est la corruption. Ce que l’on ne trouvait pas dans la DÉMOCRATIE COMMUNAUTAIRE millénaire des Barundi. Car le lien de confiance qui lie le citoyen au parti politique et moindre que celui qui le lie à sa famille ou communauté “.

Merci M. BIRIHANYUMA
Je vous en prie.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Mardi 23 octobre 2018

Facebook Comments