Photo : IKIRIHO 2017

55 ans d’Indépendance – Message à la nation du Président du Burundi

Share Button
Photo : IKIRIHO 2017

Photo : IKIRIHO 2017

PRESIDENCE – Discours du très populaire Président africain du Burundi, S.E. NKURUNZIZA Pierre, à l’occasion des 55 ans d’Indépendance

55 ans d'Indépendance - Message à la nation du Président du Burundi ( Photo : ABP  2017 )

55 ans d’Indépendance – Message à la nation du Président du Burundi ( Photo : ABP 2017 )

A Bujumbura, ce vendredi 30 juin 2017, S.E. NKURUNZIZA Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ; http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ]  a adressé le traditionnel Message à la Nation, à l’occasion du 55ème anniversaire de l’indépendance nationale, dont le thème 2017 est :  « l’unité et la sauvegarde de la sécurité : une voie sûre pour la consolidation l’indépendance »

Voici le discours télévisé en Kirundi : [ https://www.youtube.com/watch?v=yCVmiPFtWxQ ]

En résumé quelques points sur lesquels le Président des Barundi a insisté :

1/  S.E. NKURUNZIZA ( nom signifiant : La bonne nouvelle ) a invité tous les Burundais à célébrer cette fête en veillant à la sécurité ;

2/  Les colonisateurs considéraient les Burundais comme des étrangers dans leurs propres pays, appliquaient sur eux des mesures qui vont à l’encontre des droits de la personne humaine et pillaient leurs ressources naturelles tout en déstabilisant leurs familles [ la colonisation est considérée aujourd’hui comme un CRIME CONTRE L’HUMANITE ] ;

3/ « Pour accéder à l’indépendance, il a fallu une guerre sans merci, qui exige un esprit de don de soi et qui a coûté la vie à plusieurs Burundais »

4/ Les colonisateurs ont fait du mal aux Burundais, notamment en jetant en eux la semence de la division ethnique ;

5/ Des choses biens ont toutefois été réalisées pendant la Colonisation : ils ont enseigné aux Burundais comment lire et compter. Ils ont aussi construit des routes, des hôpitaux et des écoles ;

6/ Le chef de l’Etat a lancé un appel aux Burundais qui ont trahi le pays ( notamment en 2015 cfr. Révolution de Couleur ) de se ressaisir et de réaliser qu’aucun autre pays ne peut leur valoir leur propre pays. Il a remercié ceux qui ont quitté l’exil pour rentrer au pays et a appelé ceux qui s’y trouvent encore à regagner leur patrie, pour qu’ils puissent participer à la prochaine célébration de l’indépendance nationale dans leur propre pays ;

7/ Le Burundi compte une population majoritairement jeune, la priorité est à la formation patriotique des jeunes, pour éveiller les jeunes au patriotisme et cimenter l’indépendance du pays ;

8/ Il faut consolider l’unité nationale et de la paix, prendre conscience que l’indépendance nationale est un acquis et qu’il faut la sauvegarder et suivre le modèle tracé par le prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance nationale, en soutenant les actions de vérité et réconciliation, en cultivant la bravoure et l’initiative chez les jeunes, et en montrant dans les faits et gestes, que le pays peut vivre sans attendre un appui extérieur.

9/ « Notre pays a été doté de ressources naturelles et de beauté par Dieu, nous devons rester vigilants et veiller sur ces dons » ;

10/ Le Président demande aux organisations internationales (ONGs, Multinationales ; et institutions internationales ) œuvrant au Burundi, de respecter les règles et procédures du Burundi ;

11/ Le Burundi et les Barundi financeront entièrement les élections démocratiques de 2020. Le Président demande aux Barundi de s’y préparer, sans devoir attendre une aide financière venant de l’extérieur. Le compte N° 1110/267 est ouvert à la Banque de la République du Burundi (BRB). Les citoyens, qui le souhaitent, commencent déjà à y acheminer leurs contributions, chacun selon ses possibilités.


Le Burundi est ancien Royaume millénaire africain –Ingoma (1) y’Uburundi – [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ], qui a subi la Colonisation de l’Allemagne et de la Belgique, suite à la Conférence de Berlin en 1885 et au Traité de Versailles de juin 1919.   Le Burundi a acquis son indépendance en 1962. Le Burundi, avant la Colonisation, était le plus puissant Royaume dans la Région des Grands lacs Africains. Il n’a pas connu l’Esclavage.

Le Tambour Sacré du Burundi - INGOMA Y'Uburundi ( Photo : ikiriho )

Le Tambour Sacré du Burundi – INGOMA Y’Uburundi ( Photo : ikiriho )

Au 15ème siècle,    Ingoma Y’Uburundi – le Royaume du Burundi – coordonnait l’EMPIRE MWENE MWEZI ( nom donné par les Portugais – MWEZI étant le nom du Monarque des Barundi  ), politiquement ( grâce à ses savants BAPFUMU, experts au niveau de l’élaboration d’institutions de tout type  ) et militairement  ( le fameux GUERRIER BARUNDI ) .  L’EMPIRE MWENE MWEZI  était un ETAT comprenant aujourd’hui : Le SUD SOUDAN, le KENYA, l’OUGANDA, la TANZANIE, le MALAWI, le Nord de la MOZAMBIQUE, une partie de l’EST du CONGO RDC,  le RWANDA et le BURUNDI.    Le MONOTHEÏSME ( croire un 1 Dieu – au Burundi IMANA ) est né dans cette REGION d’Afrique 15.000 avant notre ère, puis s’est répandu au reste de l’Afrique et du Monde, en suivant le trajet du NIL, partant de la SOURCE DU NIL qui se trouve au BURUNDI.    Ainsi, encore aujourd’hui, lorsque le Burundi tousse, c’est toute cette Région qui toussent aussi …

(1)  INGOMA signifie TAMBOUR et ROYAUME. C’est  un instrument sacré et divin, dont les vibrations émises créent l’UNIVERS ( l’ESPACE ) des BARUNDI .

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le vendredi 30 juin 2017

Facebook Comments