Burundi: 19 ans après la mort de Feu Cyprien NTARYAMIRA

Share Button
19 ans après la mort de Feu Cyprien NTARYAMIRA

19 ans après la mort de Feu Cyprien NTARYAMIRA

Ce samedi 6 avril, à la cathédrale Régina Mundi de Bujumbura, le Burundi commémorait l’assassinat de Feu Cyprien NTARYAMIRA et quelques uns de ses proches collaborateurs.

Le 06 avril 1994, crash de l’avion présidentiel rwandais, on append que le Président du Burundi, Feu Cyprien NTARYAMIRA, et quelques collaborateurs étaient dans l’engin accidenté.

Une homélie était organisée autour des familles des disparus et un dépôt de gerbes de fleurs a été mis sur la tombe de Feu Président Cyprien NTARYAMIRA par le couple présidentiel burundais.
Une enquête est en cours pour connaître la vérité diligentée par la famille des victimes françaises (notamment l’équipage) qui étaient dans l’avion.  Aujourd’hui, 2 pistes existent et un dossier est en cours auprès des Nations Unis.
Selon l’enquête menée sur place au Rwanda, il se pourrait que ce soit les proches de l’aile dur des Bahutu rwandais (alors alliés des Français) [ les terribles interhamwe ] qui sont derrière ce forfait.
Cela va dans le même sens que la journaliste britannique Linda Melvern qui évoquait la présence de missiles Mistral (armes françaises), dans les archives de l’ONU. (…)
Mais d’après l’enquête française menée par l’ancien juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière, Feu Cyprien NTARYAMIRA aurait été assassiné à 20H32 environ à son retour de Dar es-Salam, par l’envoi, depuis la colline de Masaka (Rwanda), de 2 missiles SAM-16 livrés par l’URSS (actuel Russie) à la NRA ougandaise (armée Ougandaise). Ces missiles avaient été livrés plus tard par la NRA aux rebelles (à cette époque) du FPR (Front Patriotique Rwandais). L’assassinat a été perpétré par le NETWORK COMMANDO du 3-BN du FPR, basé depuis décembre 1993 au CND à Kigali en vertu des Accords d’Arusha.
Actuellement ces deux thèses sont les seules qui sont prises en considération à l’ONU en attendant un futur jugement …  Cet assassinat a été l’élément déclencheur du Génocide des Tutsi du Rwanda en 1994 qui a fait près 1 Millions de victimes.

Au Burundi, ce dossier -aux allures géopolitiques-  est suivi de très près.  L’année dernière 2012, selon AGnews, la question Rwanda/Rdc a été la première au niveau sécuritaire…

DAM, NY, AGNEWS, le 7 avril 2013

Facebook Comments