Burundi : Le Fonds d’Appui à la Protection Sociale a besoin de 16 Millions USD

Share Button

Journée de réflexion sur comment financer le Fonds d’Appui à la Protection Sociale (FAPS) avec  les administratifs locaux de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana.


A Makamba, au Sud du Burundi, ce lundi 27 mars 2017,   Mme Nzoyifasha Sylvie, coordonnatrice du Fonds d’Appui à la Protection Sociale (FAPS), a organisé une une journée de réflexion sur les résultats provisoires de l’étude sur les mécanismes des financements innovants du FAPS, présentée par le consultant M.  Ntawiratsa Rédempteur, destinée aux parties prenantes de la protection sociale dans les provinces de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana,  afin de  recueillir : 1/  des propositions des administratifs locaux et de la population sur la manière de financer le FAPS;  et 2/ suggérer l’organisation d’une journée dédiée à la solidarité nationale.

Au Burundi, l’étude propose de financer le FAPS à hauteur de  27 Milliards BIF ( environ 16 Millions USD ), soit :   4% recettes communales ; 1% des recettes de l’OBR Office Burundais des Recettes ; 2% des taxes sur les boissons importées ; 5000 BIF ( environ 3 USD )  par ticket d’avion ; 10 BIF ( 0,01 USD ) par paquet de cigarettes vendus ;  50 BIF ( 0,03 USD ) par litre de carburant ; 20 BIF ( 0,018 USD ) par Kg de sucre vendu ;  une contribution du secteur privé (  les industries, les assurances, les banques et la REGIDESO  ) cadrée par une loi ;  et 16750 BIF ( environ 10 USD ) par dossier des soumissionnaires dans les marchés publics.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 29 mars 2017

Facebook Comments