Burundi : Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis

Burundi : Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis ( Photo : ABP 2019 )

Burundi : Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis ( Photo : ABP 2019 )

ADMINISTRATION, POLITIQUE, BONNE GOUVERNANCE – Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis de ses fonctions

Burundi :  Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis ( Photo : ABP  2019 )
Burundi : Le bureau du conseil communal de Mutimbuzi démis ( Photo : ABP 2019 )

BUJUMBURA, Lundi 4 février 2019 –  Dans le cadre de la Politique Intérieur des Barundi, M. BARANDAGIYE Pascal (CNDD-FDD), Ministre burundais de l’Intérieur, a démis de leurs fonctions M. BARINDAMBI Damien (CNDD-FDD), administrateur de la commune Mutimbuzi, le président, et le vice-président du conseil communal, par l’ordonnance ministérielle No 530/195 du 4 février 2019 annulant la décision No 531.02/027 du 26 décembre 2018 prise par le gouverneur de Bujumbura, Mme GACUTI Nadine Gacuti (CNDD-FDD), portant suspension des conclusions du conseil communal de Mutimbuzi dans sa séance du 20 décembre 2018.
Les accusations à charge de l’administrateur communal Barindambi par le conseil communal sont accablantes et causent des préjudices considérables à la commune sous sa responsabilité, selon la commission technique chargée d’enquêter sur cette affaire.
Désormais le conseil communal a 15 jours pour mettre en place un nouveau bureau, à savoir le président et le vice-président du conseil communal ainsi que le nouvel administrateur communal.

Dans la Tradition des Barundi, être chef – MWAMI/KAZI – d’une entité ( Colline, Commune, Etat, Empire etc.) est une décision découlant de l’Alliance des Communautés ( IMIRYANGO ) dans ces divers ESPACES (UBURUNDI). La qualité pour être Chef , MWAMI/KAZI, est d’être UMURUNDI/KAZI Y’INGOMA. C’est à dire AIMER IMANA, être ORDONNE(E), JUSTE ( UMUSHINGANTAHE ), CONSTRUCTIF/VE, et de bonne MORALITE. Le/La CHEF ( MWAMI/KAZI ) doit être HARMONIEUX(SE), disciple de MUKAKIRANGA-RYANGOMBE & KIRANGA-RYANGOMBE ( UMUKURU WA MBERE Y’ABARUNDI ). Depuis le décret colonial de décembre 1959 au Burundi [ https://burundi-agnews.org/histoire/burundi-1959-naissance-des-partis-et-de-la-democratie-occidentale/ ], ce n’est plus les Alliances Communautaires locales qui déterminent le Chef, mais bien les alliances des partis politiques. Dans le cas présent, on découvre que ce sont  les Alliances Politiques de Mutimbuzi [ CNDD-FDD (7), AMIZERO Y’ABARUNDI(6), FNL(2), FRODEBU NYAKURU (1), et  UPRONA (2) ]  qui sont en cause…
Les partis politiques burundais devraient remettre, pour occuper des places de guidance des entités administratives du pays, les critères ou les qualités qui étaient celles des Barundi d’autrefois.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org , Vendredi 8 février 2018

Facebook Comments