Burundi : Prix Peter Mackler – Les média de la Révolution Colorée récompensés

Share Button

bdi_burundi_sos_media_2016_aA Bujumbura, ce lundi 22 août 2016, AGnews a rencontré des Barundi en colère contre les journalistes et média internationaux.   Le journaliste Eloge Willy Kaneza, du groupe SOS Médias Burundi, qui émet depuis Kigali au Rwanda ( sur le NET ), a été récompensé du lauréat 2016 du prix Peter Mackler.   Il faut savoir que le prix Peter Mackler est administré par Global Media Forum en partenariat avec RSF et l’Agence France-Presse. Les prix sont les moyens qu’ont trouvé les pays occidentaux agresseurs pour rémunérer leurs consultants de la Révolution Colorée au Burundi …


Ce groupe SOS Médias Burundi rassemble, depuis KIGALI, tous les journalistes des média privés burundais ( RPA, BONESHA, ISANGANIRO, ET TELERENAISSANCE) qui ont participé à la Révolution de Couleur ou Tentative de Renversement du pouvoir démocratique burundais en 2015, organisée par les USA, la France, la Belgique, le Rwanda, et le réseau média-civil-politique et militaire de l’ancien dictateur Hima Burundais, Pierre BUYOYA.  SOS Médias Burundi fonctionne via les réseaux sociaux ( Facebook, Watsapp, Twitter). SOS Médias Burundi tente de préserver le BURUNDI VIRTUEL créé par les média internationaux liés aux pays qui ont attaqué le Burundi. C’est à dire un BURUNDI où tout va mal alors qu’il n’en est rien – http://burundi-agnews.org – ou  https://www.facebook.com/Ikiriho.The.Whole.Story/

Les Barundi rappellent que ce sont ces journalistes et leur média ( leur comportement irresponsable ) qui sont responsables, suite aux Rumeurs Media propagées,  de la fuite d’une majorité des Burundais parmi les réfugiés en Tanzanie, Rwanda, et RDC Congo. La plupart des réfugiés burundais ont fui la peur au ventre … En 1994, il y avait la Radio Mille Colline au Rwanda et cela n’a pas servit de leçons.
Alors voir, que ce sont ces journalistes là qui sont récompensées et non condamnés, met en colère beaucoup de Barundi … Aujourd’hui, plus de 100 000 réfugiés burundais sont rentrés et ils racontent tous l’anxiété que ces rumeurs radio ont produit en leur personne. Cela est révoltant !

En 2015, le Burundi, qui est un petit pays d’Afrique de l’Est, ancien Royaume millénaire africain – Ingoma Y’Uburundi – [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ], a subi une Révolution Colorée, dont l’objectif était d’empêcher l’organisation des 3èmes élections démocratiques consécutives au Burundi [ http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-revolution-de-couleur-et-3emes-elections-successives-depuis-2005/ ] en ramenant au pouvoir les Hima burundais.
Les pays occidentaux, cités plus haut,  qui ont organisé cette tentative de renversement de pouvoir – BURUNDI FASO – ( termes utilisés par le Washington Post ) qui devait se terminer avec le coup d’état militaire du mercredi 13 mai 2015, ont consacré une budget média, à la Guerre médiatique  qui devait conduire à la victoire, équivalent à  2 fois le Budget annuel de l’état burundais ( qui est d’ 1 Milliards USD ) [ http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-securite-la-guerre-mediatique-et-son-burundi-virtuel-en-crise/ ].
La justice burundaise a tenté de sanctionner ces journalistes sans moralité, mais en vain, car tous les Think Thank du contrôle de l’éthique journalistique et médiatique, eux aussi soudoyés, ont commencé à charger sur l’Etat du Burundi, au lieu de mettre la moralité et le courage en avant [ http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-la-justice-face-a-la-revolution-coloree-made-in-usa/ ].
Ainsi en 2015,  les media internationaux c’étaient 74% de l’image négative du Burundi [ http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-les-media-internationaux-egalent-74-de-limage-negative-du-pays/] .  Le Burundi a été sauvé économiquement parce que son économie demeure traditionnelle et non totalement liée aux marchés boursiers.

DAM, NY,AGNEWS, le lundi 22 août 2016

Facebook Comments