SECURITE – Les sociétés de Gardiennage et de Surveillance doivent avoir une autorisation du Ministère burundais de la Sécurité Publique pour exercer sur le territoire du Burundi.

BUJUMBURA, Vendredi 9 novembre 2018 – Le Commissaire de Police en Chef (CPC), BUNYONI Alain Guillaume, Ministre burundais de la Sécurité Publique, a informé les responsables des sociétés de Gardiennage et de Surveillance, qu’elles ne peuvent exercer au Burundi qu’en étant conforme à l’article 3 du Décret n°100/186 du 20 juillet 2013 portant réglementations des activités des sociétés privées de Gardiennage et de Surveillance au Burundi

[ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/11/bdi_burundi_DECRET_N100186_DU_20_JUILLET_2013_PORTANT_REGLEMENTATION_DES_ACTIVITES_DES_SOCIETES_PRIVEES_DE_GARDIENNAGE_ET_DE_SURVEILLANCE_AU_BURUNDI.pdf ].
Au Burundi, toutes les sociétés de Gardiennage et de Surveillance doivent avoir une autorisation du Ministère burundais de la Sécurité Publique pour exercer dans le pays.

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )
Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Le Ministère burundais de la Sécurité Publique GERE de manière JUSTE la POLITIQUE SECURITAIRE DES BARUNDI. Dans la Tradition des Barundi, les citoyens Barundi qui gèrent justement la Politique Sécuritaire des Barundi ( les fonctionnaires du Ministère burundais de la Sécurité Publique ) sont membres de la CORPORATION DES GESTIONNAIRES JUSTES Barundi, appelés TUTSI ou BATUTSI chez les Barundi. Le TUTSI MURUNDI, MUSHINGANTAHE MURUNDI, GERE JUSTEMENT UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE ou DE L’ALLIANCE COMMUNAUTAIRE, en tant qu’ACTEUR de l’ORDRE ( LA VERITE, LA JUSTICE, L’HARMONIE ) incarné par le MWAMI D’INGOMA Y’UBURUNDI ( LE CHEF DE L’ALLIANCE COMMUNAUTAIRE ).

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Lundi 12 novembre 2018

Facebook Comments