Burundi : La reconnaissance du 1ER GENOCIDE DES GRANDS LACS AFRICAINS 1972

Share Button

bdi_burundi_1ergenocidegrandslacsafricain_000_usDes documents déclassifiés US  américains  parlent du 1ER GENOCIDE DES GRANDS LAC AFRICAINS en 1972 – LE GENOCIDE CONTRE LES HUTU DU BURUNDI COMMIS PAR LES TUTSI

A Bujumbura, ce dimanche 2 octobre 2016, les Barundi se sont réveillés avec la déclassification de documents de la CIA ( les renseignements américains ) concernant le 1er Génocide des Grands Lacs Africains en 1972.

En avril 1972, quelques 100 000 BARUNDI ( HUTU, TUTSI, TWA, GANWA ) ont subi un GENOCIDE de la part du régime HIMA burundais de Michel Micimbero.
Les BARUNDI demandent la reconnaissance de ce GENOCIDE.

Les documents expliquent qu’il y a eu un GENOCIDE CONTRE LES HUTU COMMIS PAR LES TUTSI [*].  L’Américain Henri Kissinger, d’origine Juive, est le plus choqué par rapport à ce qui arrive au Burundi…  Mais son émotion ne sera pas suivi par l’administration américaine car ces documents de la CIA expliquent le choix géostratégique qui a dicté les Américains à ne pas agir ( non assistance à personne en danger ), en secourant les HUTU du Burundi,  pour empêcher ce 1er Génocide des Grands Lacs, commis par les TUTSI.

Voici ces documents US qui parlent du 1ER GENOCIDE DES GRANDS LAC AFRICAINS : – LE GENOCIDE CONTRE LES HUTU DU BURUNDI COMMIS PAR LES TUTSI http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2016/10/bdi_burundi_genocide_1972_grands_lacs_africains_2016.pdf
bdi_burundi_1ergenocidegrandslacsafricain_000_usbdi_burundi_1ergenocidegrandslacsafricain_001_usbdi_burundi_1ergenocidegrandslacsafricain_002_us

Au Burundi, la société civile demande depuis une dizaine d’années au Parlement Burundais, comme l’Arménie l’a fait,  de reconnaître, à travers une Loi,  ce 1er Génocide des Grands lacs Africains pour que plus jamais çà. Et surtout à titre pédagogique, pour les futurs générations africaines comme on le fait aujourd’hui au sujet du Génocide Rwandais de 1994.   En effet,  que ce soit : – le Ministère de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre ( qui a accueilli les millions de réfugiés rentrées ) ; le Ministère de la fonction publique ( qui a octroyé des indemnités de pensions aux familles des anciens fonctionnaires assassinés lors du Génocide ); et la Commission Nationale Terre et Autres Biens CNTB ( qui gère les dossiers de spoliations des biens des victimes  … ).  Ces documents déclassifiés US permettront aussi à l’Etat du Burundi, une fois, la loi de reconnaissance burundaise de ce 1er Génocide des Grands Lacs votée  au Parlement Burundais, de poursuivre sa trajectoire pour une reconnaissance aux Nations Unis ( une Résolution ).

Note :
[*] Les occidentaux, à cause de leurs anthropologues ( Cfr. Maarten Couttenier, Congo tentoongesteld Een Geschiedenis van de Belgische antropologie en het museum van Tervuren 1882-1925, ed. ACCO, 2005 )  qui se sont mélangés les pinceaux et surtout des traces du malaise qu’a laissé l’escroquerie scientifique du début du 20ème siècle sur la théorie raciste du Polygénisme,  pour s’y retrouver, ils expliquent, à travers ces documents,  ce Génocide en termes de HUTU et de TUTSI, qu’ils appellent des ETHNIES, ce qui est une aberration sociologique car ces entités HUTU / TUTSI parlent la même langue et ont la même religion. Cette confusion de classification sociologique,  on la doit aux penseurs évolutionistes qui se sont imposé aux diffusionnistes qui n’auraient jamais accepter que HUTU et TUTSI soient des ETHNIES. Jusque vers 1980, dans toutes les écoles en occident, on apprennait encore les ethnies TUTSI et HUTU.  Jusqu’aujourd’hui, dans les écoles en Afrique, dans les manuels on parle toujours de HUTU et TUTSI comme des ethnies distinctes. La géopolitique occidentale parle elle aussi en ces termes  HUTU /TUTSI …  Ce 1er Génocide  des Grands Lacs Africains au Burundi a été commis par les HIMA burundais contre les BARUNDI ( Hutu, Tutsi, Twa, Ganwa : qui sont des positions sociales et non des ethnies ). Les HIMA  rêvaient depuis toujours ( 15ème siècle avec RUHINDA, monarque HIMA – http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm  ) de s’emparer du Royaume du Burundi – Ingoma y’Uburundi. En 1965, la FRANCE a donné cette occasion aux HIMA après avoir changer le régime au CONGO en plaçant MOBUTU…

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 3 octobre 2016

Facebook Comments