Burundi : L’ ONU – Droits de l’Homme – instrument de Multinationales

Share Button

bdi_burundi_franceONU_SOROS_2017Le RESEAU FRANCE-ONU et l’OPEN SOCIETY FOUNDATION (SOROS) poursuivent leur GUERRE HUMANITAIRE contre les BARUNDI et le BURUNDI, à travers le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme à GENEVE devenu le bastion des multinationales occidentales car ces sont elles qui financent à majorité à travers des FONDATIONS.

A Bujumbura, ce lundi 6 février 2017, du côtés des autorités Barundi on est fâché  les RESEAUX ONU-FRANCE et OPENSOCIETY FOUNDATION du Milliardaire AMERICAIN ( USA – lié à l’Administration Democrates )car ces derniers persistent à mener une GUERRE HUMANITAIRE contre les BARUNDI et le BURUNDI.
Ce lundi, sous couverture d’experts ONU des Droits de l’Homme à Genève [  Maina Kai ( KENYA – Reseau SOROS ); Michel Frost ( FRANCE ) ; M. David KAYE ( USA ) ; Mme Agnes CALLAMANT (FRANCE – Reseau SOROS ) ], ces 2  RESEAUX se sont encore manifesté contre le Burundi.
Voici leur rapport incompréhensible pour les BARUNDI, car nulle-part, dans ce document, on entend que ces organisations incriminés ont participé à l’- insurrection de 2015 au Burundi –  :  [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/02/bdi_burundi_hautCommisariatDroitdelHommeONU_fevrier2017.pdf ]

bdi_burundi_ONUDROITHOMME_001_2017
bdi_burundi_ONUDROITHOMME_002_2017

Le Burundi, petit pays d’AFRIQUE, pour se protéger face à l’infiltration des MULTINATIONALES OCCIDENTALES à travers certaines ONGs et MEDIA LOCAUX, a modifié sa législation sur les ONG et les MEDIA.

bdi_burundi_soros_reseau_007_kenya

Cela ne plaît pas à certaines MULTINATIONALES et AUTRES ETATS prédateurs. Ainsi c’est à travers l’ONU DES DROITS DE L’HOMME que ces derniers réagissent.
bdi_burundi_soros_reseau_007
Le Burundi a subi une RÉVOLUTION DE COULEUR en 2015 avec pour objectif le RENVERSEMENT DES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUES BURUNDAISES par le COUP D’ETAT MILITAIRE du mercredi 13 mai 2015, qui a échoué.
Cette REVOLUTION DE COULEUR organisée par les USA, la FRANCE, la BELGIQUE, le RWANDA, et le RESEAU DE L’ANCIEN DICTATEUR HIMA BURUNDAIS PIERRE BUYOYA s’est appuyé le RESEAU HIMA BURUNDAIS notamment sur certains MEDIA PRIVES ( RPA, ISANGANIRO, BONESHA, et TELERENAISSANCE ) et sur certaines organisations de la SOCIETE CIVILE BURUNDAISE (  ITEKA, FORSC, FOCODE, ACAT, RCP, etc. ).  Ce sont ces organisations civiles et media de la société civile burundaise qui sont sanctionnés par l’ETAT du BURUNDI pour avoir soutenu e les ENNEMIS du PAYS contre le BURUNDI.  Actuellement, de manière coordonnée avec la BELGIQUE et la FRANCE, à travers l’UNION EUROPEENNE, ces RESEAUX mènent une GUERRE HUMANITAIRE contre le BURUNDI   [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/  ] afin de faire traduire à la CPI   tous les BARUNDI qui ont empêché le COUP D’ETAT DE 2015 DE RÉUSSIR.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 6 février 2017

Facebook Comments