M. Victor NDABANIWE, président du Syndicat des Travailleurs de l'Ecole Fondamentale SYNATEF ( Photo : RTNB 2016 )

Burundi : Un syndicat dénonce la suspension des primes de fidélité en 2017

Share Button
M. Victor NDABANIWE, président du Syndicat des Travailleurs de l'Ecole Fondamentale SYNATEF  ( Photo : RTNB  2016 )

M. Victor NDABANIWE, président du Syndicat des Travailleurs de l’Ecole Fondamentale SYNATEF ( Photo : RTNB 2016 )

Le  Syndicat des Travailleurs de l’Ecole Fondamentale SYNATEF  fâché avec  la décision de la Loi des Finances 2017 de suspendre les primes de fidélité pour les enseignants, ce qui est contraire à la parole donnée de l’Etat lors des négociations en comité de concertation SYNDICAT-ETAT en 2015.

A Bujumbura, mercredi 28 décembre 2016, M. Victor NDABANIWE, président du SYNATEF, a dénoncé  la marche arrière de l’Etat, en suspendant les primes de fidélité pour les enseignants, alors que, en 2015, le SYNATEF et l’ETAT s’était mis d’accord que seules les anales allaient être gelées pour financer la réforme dans ce secteur de l’éducation.

Le SYNATEF demande d’urgence une concertation avec le gouvernementale pour discuter de cette marche arrière et ses conséquences.

Au Burundi, M. NDABANIWE explique que la dénonciation de le SYNATEF s’appuie sur ce qu’il a vu concernant la loi des finances 2017 article 22 recommandant que même les primes de fidélité et autres primes conjoncturelles seront suspendues pour financer la réforme. C’est le contraire de ce qui a été convenu dans le comité de concertation permanent entre les Syndicats et le Gouvernement lors des négociations de 2015.

DAM,NY, AGNEWS – http://burundi-agnews.org, le jeudi 5 janvier 2017

Facebook Comments