Burundi: Faire passer les recettes minières de 1% à 32%

Share Button
Honorable François Kabura, Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Burundi et Dr. Markus Wagnerde la GIZ GER (à Droite)

Honorable François Kabura, Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Burundi et Dr. Markus Wagner  de la GIZ GER (à Droite)

L’Etat du Burundi a ces dernières années mis de la transparence dans le secteur minier. Aujourd’hui, selon une étude, les recettes de ce secteur pourrait passer de 1% à 32%. Une aubaine pour l’économie burundaise …

Pendant longtemps, sous la dictature militaire des Bahima burundais (Micombero, Bagaza,et Buyoya),le secteur minier burundais était  la chasse gardé de familles de  hauts gradés militaires et de dignitaires politiques.  
Aujourd’hui, les choses sont entrain de changer …

Mardi soir, à Bujumbura,  le géologue  et coordinateur du Projet GIZ, Dr. Markus Wagner, de la coopération allemande, a remis un rapport intéressante aux autorités du Burundi.
Dr. Markus Wagner explique que les recettes nationales provenant du secteur minier au Burundi, estimées à moins d’1%, pourraient aisément atteindre 32%.

Avec  la coopération Allemande, le Burundi a mis en place  une dynamique  pour la révision de son  Code minier pour que le secteur minier offre à l’économie burundaise des revenus substantiels à moyen et long termes.
Le rapport, que Dr. Markus Wagner, a présenté aux autorités burundaises,  donne les pistes pour y arriver.

La réduction des recettes du secteur minier dans le pays est due à  une absence de volonté politique et  de moyens techniques adaptés.

DAM, NY, AGNEWS, le 27 juin 2013

Facebook Comments