Burundi / Economie : L’OBR sensibilise au paiement de l’impôt des personnes physiques

Share Button
L'Office Burundaises des Recettes OBR ( fr.igihe.com )

L’Office Burundaises des Recettes OBR ( fr.igihe.com )

A Muyinga, ce jeudi 6 novembre 2015, l’Office Burundaise des Recettes OBR a organisé une rencontre de sensibilisation sur le paiement de l’impôt des personnes physiques par le citoyen ordinaire.

A cette réunion, les personnalités présentes étaient : – M.Domitien NDIHOKUBWAYO, Commissaire Général de l’OBR; – et M. Pascal BARANDAGIYE, Ministre de l’intérieur du Burundi.
L’OBR a rassemblé les gouverneurs et les administrateurs communaux des provinces Gitega, Muyinga, Kayanza,et Ngozi.
Ils ont échangé sur la collecte des taxes au près des citoyens de leurs communes. L’OBR a insisté pour que les acteurs étatiques aux contacts avec la population insistent chaque fois auprès des contribuables sur le fait que les recettes collectées servent au développement de leur commune, et que le pays vit grâce aux impôts payés par sa propre population.

Le Burundi, depuis 2005, essaie de mettre en place une politique macroéconomique cohérente et juste.  L’OBR a constaté que plus de 50% des contribuables burundais ne paient pas leurs taxes et leur impôt des personnes physiques.
La fiscalité burundaise repose sur le Code général des impôts. L’impôt des personnes physiques est un impôt direct. La loi fiscale burundaise a été mis à jour le mercredi 1er janvier 2014 avec la loi n°132 du 31 décembre 2013 portant fixation du budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2014.

La loi fiscale burundaise distingue les catégories d’impôts et les catégories de contribuables.

Concernant les catégories d’impôts, la loi n° 1/02 du 24 janvier 2013 relative à l’impôt sur les revenus prévoit 2 catégories d’impôts : l’impôt sur les bénéfices des personnes physiques et l’impôt sur les bénéfices des sociétés. L’impôt sur les bénéfices des personnes physiques qui nous intéresse comprend : – l’impôt sur les revenus d’emploi (IRE) [ anciennement impôt professionnel sur le revenu (IPR)] ; – l’impôt des bénéfices d’affaires ; et de l’impôt sur les revenus du capital.
L’IRE (salaires et tout ce qui est assimilé) comprend différent barèmes :
– Taux 0% pour les contribuables qui gagne entre 0 et 100 000 BIF ( soit environ 65 USD );
– Taux 20% pour les contribuables avec un salaire entre 150 001 BIF ( soit environ 65 USD ) et 300 000 BIF ( soit environ 195 USD );
– et Taux 30% pour les contribuables avec un salaire plus grand que 300 000 BIF ( soit plus grand que 195 USD ).
Les personnes physiques qui sont commerçants sont imposées comme les sociétés à un Taux de 30% sur leurs bénéfices.
Les revenus du capital (le mobilier ) sont taxés à un Taux de 15% .

Il y a 3 catégories de contribuables au Burundi: les personnes physiques ( et sociétés) avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à 1 Milliard BIF ( soit environ 650 000 USD ) ; les moyens contribuables avec un chiffre d’affaires entre 100 Millions BIF ( environ 65 000 USD ) et 1 Milliard BIF ( 650 000 USD ); et les petits et micro contribuables avec un chiffre d’affaires en dessous de 100 Millions BIF ( environ 65 000 USD ).

Les personnes physiques ( ou les sociétés) doivent payer leurs impôts au plus tard le 31 mars ( 3ème mois qui suit l’exercice fiscal). L’IRE est payé mensuellement à la fin de chaque mois ( le 15 du mois qui suit le mois dans lequel l’impôt a été perçu).

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 7 novembre 2015

Facebook Comments