Burundi / Devises : BRB – BIF, quasi stable par rapport au taux officiel depuis janvier 2015

Share Button
M. Désiré Musharitse, porte-parole du ministère des Finances, du budget et de la privatisation ( Photo : ppbdi.com 2016 )

M. Désiré Musharitse, porte-parole du ministère des Finances, du budget et de la privatisation ( Photo : ppbdi.com 2016 )

A Bujumbura, ce mardi 12 juillet 2016, M. Désiré Musharitse, porte-parole du ministère des Finances, du budget et de la privatisation, a informé que l’évolution sur le taux officiel, c’est à dire publié par la banque centrale – La BRB – http://www.brb.bi/ , en termes d’augmentation était de moins de 5% depuis janvier 2015 jusqu’en juin 2016. Les différents rapports d’évaluation ont montré que la monnaie burundaise ( Le Franc Burundais, BIF ) était presque stable par rapport au taux officiel.

Par exemple, le cours de change du mardi 12 juillet 2016, le taux officiel affiché par la BRB était de 1 641,7302 BIF pour l’acheteur et 1 668,2098 FBu contre  1 USD ( un dollar américain )  pour le vendeur [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2016/07/Cours-de-change-du-12-07-2016.pdf].
Comme l’a précisé M. Musharitse, pour faire face à la problématique des devises liée au taux de change, l’autorité monétaire burundaise a mis en place une politique appropriée sur la gestion rationnelle des devises depuis 2015 en identifiant les produits essentiels ( le carburant, l’engrais chimique, les produits pharmaceutiques, etc). Chaque mois, la BRB intervient à la banque centrale pour donner les devises aux importateurs au niveau des produits essentiels. Le résultat est qu’il n’y a pas de pénurie prolongée des produits essentiels liée à un manque de devises pour l’importation.
Actuellement, la BRB est entrain de prendre des mesures pour aussi contrôler le taux pratiqué au niveau du marché parallèle.
Par exemple, toujours ce mardi 12 juillet 2016, au marché parallèle ( marché noir ), le BIF  s’échangeait entre 1 800 BIF et plus de 2300 BIF  contre 1 USD.

Au Burundi, le taux de change de référence du BIF est déterminé par la moyenne pondérée des  taux appliqués aux  opérations d’achat et de ventes de  devises effectuées  la veille par les banques commerciales.  La BRB a pour mission de veiller à la stabilité des prix, en intervenant ponctuellement sur le marché interbancaire afin d’éviter une fluctuation excessive des cours de change et prévenir les effets inflationnistes qui proviendraient des produits importés.

DAM, NY,AGNEWS, le jeudi 14 juillet 2016

Facebook Comments