Burundi : Des éleveurs inquiets - 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018 ( Photo : AFP 2013 )

Burundi : Des éleveurs inquiets – 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018

ECONOMIE, SOCIETE, CULTURE – 8.626 vaches sur 10.000 prévus (soit 86,26%) inséminées artificiellement au 1er Semestre 2018

Burundi : Des éleveurs inquiets - 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018 ( Photo : AFP 2013 )

Burundi : Des éleveurs inquiets – 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018 ( Photo : AFP 2013 )

GITEGA, Lundi 30 juillet 2018 – M. Sindayihebura Albert, éleveur, s’interroge sur le projet d’augmentation de la production animale et halieutique en cours orchestré par le Ministère burundais de l’Agriculture.
Selon le Ministère burundais de l’Agriculture, pendant ce 1er semestre 2018, 8.626 vaches sur 10.000 prévus (soit 86,26%) ont été inséminées artificiellement, en vue de l’amélioration génétique.

 

 

Burundi : Des éleveurs inquiets - 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018 ( Photo : Presidence.bi 2013 )

Burundi : Des éleveurs inquiets – 8.626 vaches inséminées au 1er Semestre 2018 ( Photo : Presidence.bi 2013 )

Au Burundi, la vache a une symbolique forte culturellement. Dans l’imaginaire des Barundi, MUKAKIRANGA ou MUKARYANGOMBE est représentée par UNE VACHE. Ces modifications de la race bovine – des vaches connues des Barundi – inquiètent certains éleveurs, alors que d’autres y voit la modernité et un retour économique intéressant.

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Dans la Tradition des Barundi, M. Sindayihebura Albert, éleveur, fait parti de la corporation des métiers Barundi ou de la corporation de production des Barundi, appelé HUTU.
Chez les BARUNDI, c’est la RICHESSE PRODUITE PAR LES BAHUTU OU HUTU, une fois répartie JUSTEMENT par les GESTIONNAIRES JUSTES – TUTSI, et si nécessaire, en cas d’INJUSTICES SYSTÉMIQUES constatées au niveau de la REPARTITION ou REDISTRIBUTION, REGULEE avec la PERMISSION du MWAMI par les SAVANTS BAPFUMU BARUNDI ( IBISHEGU, ABATWA, ABASHINGANTAHE, ABAHANUZI ) , qui fait vivre -HARMONIEUSEMENT- INGOMA Y’UBURUNDI ( L’ETAT DU BURUNDI ). On peut dire que M. Sindayihebura Albert, éleveur, est HUTU, fier de contribuer à la PRODUCTION DE LA RICHESSE DES BARUNDI.
Suite à la Colonisation Allemande puis Belge, qui a ethnicisé les termes sociologiques HUTU, TUTSI, TWA des Barundi, aujourd’hui, M. Sindayihebura Albert, éleveur, peut ne plus être HUTU … Tout ceci n’est qu’une illustration d’AGNEWS pour essayer de faire comprendre aux BARUNDI ce qu’était la SOCIETE DES BARUNDI avant la Colonisation et l’Esclavage.

Burundi : Les Bergers HUTU fachés de l'interdiction de la transhumance ( Photo : International Crisis Group )

Burundi : Les Bergers HUTU fâchés de l’interdiction de la transhumance ( Photo : International Crisis Group )

Ce qui inquiète certains éleveurs barundi , dont une majorité sont âgés, c’est le fait que l’Etat recourt à des “experts” et non à des “Bahutu Bapfumu Batwa”. Les éleveurs, comme M. Sindayihebura Albert, seraient rassurés si l’idée des inséminations avait été celle des SAVANTS ELEVEURS OU SCIENTIFIQUES BARUNDI.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 30 juillet 2018

Facebook Comments