Burundi : 1ère ligne de production du Thé Vert ( Photo : rtnb 2017 )

Burundi : 1ère ligne de production de Thé Vert

Share Button
Burundi : 1ère ligne de production du Thé Vert ( Photo : rtnb 2017 )

Burundi : 1ère ligne de production du Thé Vert ( Photo : rtnb 2017 )

ECONOMIE – Inauguration de la 1ère ligne de production de Thé Vert au Burundi

A Cibitoke, commune Mabayi, ce lundi 18 décembre 2017, S.E. Butore Joseph, Vice Président du Burundi, était au Jubilé d’Argent du Complexe Théicole de Buhoro,  de l’Office du Thé du Burundi (OTB), pour l’inauguration de la 1ère ligne de production de Thé Vert au Burundi.

Dans son discours, S.E. Butore a réitéré l’engagement du gouvernement à continuer à appuyer le secteur théicole, qui va à présent produire, à côté du THE NOIR habituel, du THE VERT.

Burundi : 1ère ligne de production du Thé Vert ( Photo : rtnb 2017 )

Burundi : 1ère ligne de production du Thé Vert ( Photo : rtnb 2017 )

Au Burundi, le thé fait vivre 60.000 familles qui le cultivent, dont 1000 personnes qui travaillent de façon permanente à l’OTB et plus de 4000 personnes temporaires.

Les cultivateurs de Thé [ tout comme les agriculteurs, les éleveurs, les pécheurs, les chasseurs, les artisans ( forgerons, potiers, etc.), les commerçants et les entrepreneurs ], font partie de la CORPORATION DE PRODUCTIONS de richesse de la société des BARUNDI, appelée HUTU.

Aujourd’hui, la SOCIETE MONDIALE CAPITALISTE a mis l’ARGENT ( USD, EUR, BIF etc ) comme élément centrale de l’ECONOMIE des ETATS CAPITALISTES. Autrefois, en AFRIQUE et au BURUNDI en particuliers, c’était l’ECHANGE DES PRODUCTIONS, qui était l’élément central de l’ECONOMIE. Toute l’ECONOMIE de l’ETAT DES BARUNDI reposait ou dépendait de l’HARMONIE, existante au sein des HUTU. Il y avait les ECHANGEURS DE PRODUCTION qui sont devenus LES COMMERCANTS qui, eux, s’occupaient d’ECHANGER, avec Vérité et Justesse, les PRODUCTIONS au sein de l’ETAT. La monnaie existait déjà pour garantir la VERITE et la JUSTESSE dans l’échange. Le COMMERCANT échange à un AGRICULTEUR une HOUE concoctée par un FORGERON, un BUCHERON , et un EBENISTE. Le Kilo de HARICOTS fournit par l’AGRICULTEUR à l’ECHANGEUR ( LE COMMERCANT ) n’étant pas suffisant pour partager au FORGERON, au BÛCHERON , à l’ÉBÉNISTE, et au COMMERÇANT. Une pièce de MONNAIE était utilisée, comme AIDE MEMOIRE, par l’ECHANGEUR pour savoir que l’AGRICULTEUR devait encore 1 KILO de HARICOTS pour la HOUE qui lui a été remise, à partager entre le FORGERON, le BUCHERON , l’EBENISTE, et le COMMERCANT. Au sein des HUTU, les corps de métiers devaient travailler ensemble, en HARMONIE,  pour réaliser des PRODUCTIONS. Par exemple, on veut faire une HOUE. Le FORGERON, le BUCHERON , et l’ EBENISTE vont travailler ensemble. Puis c’est l’ECHANGEUR ( le COMMERCANT ) qui lui va amener la HOUE  chez les AGRICULTEURS. ETC.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org , mardi 19 décembre 2017

Facebook Comments