Burundi / EAC : Système de surveillance des maladies épidémiques – Le cas suspect du paludisme

Share Button

Sécurité Publique / Santé : Le système de surveillance des maladies épidémiques remis en question face à un paludisme qui tue un peu trop au Burundi depuis 2015

A Bujumbura, ce mercredi 29 mars 2017, M. Bazira Léodégal,  président de la 6ème conférence scientifique sur la santé au sein de l’East African Community EAC, a informé la presse que les  échanges pendant la rencontre, se sont porter sur la préparation et lutte contre les maladies émergentes, les maladies épidémiques et pandémiques dans le contexte de changement climatique, de mondialisation et des écarts observés dans le système de santé. La sous région EAC souhaite améliorer son système de surveillance des maladies épidémiques …

[ https://www.youtube.com/watch?v=OOUFiJLqZZs ]

Pour M. Bazira, les maladies comme le paludisme et la tuberculose qui se manifestent souvent, au Burundi, montrent la faiblesse dans la préparation du système de santé pour répondre aux situations de type épidémique.
Au Burundi, les services de sécurité n’en sont pas si certain que ce ne soit que seulement une question de système de santé fort ou faible. Le paludisme, c’est  :  le parasite, l’homme et le moustique.  Une équipe de la Sécurité Publique devrait vérifier si ce n’est pas encore, comme le SIDA, une tentative de mise en application sur le continent africain des théories malthusiennes. Certains, en occident, pensent que pour en venir à bout de la démographie galopante en Afrique ( qui est une fausse vérité car l’Afrique n’a pas encore retrouvé sa démographie d’avant le début de l’esclavage au 15ème siècle ), il faut utiliser tous les moyens nécessaires.  La guerre entomologique ( guerre biologique qui utilise les insectes comme arme pour attaquer l’ennemi ) existe ! [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_entomologique ]. Par exemple, autrefois, le paludisme a souvent pesé à la fin des campagnes militaires … Bizarement au Burundi depuis 2015,  le paludisme tue énormément  plus que les années antérieures. Le Burundi a subi une Révolution de Couleur en 2015 ou une tentative de changement de régime qui a échoué, organisée par les USA (administration d’OBAMA + Réseau SOROS  ), la FRANCE, la BELGIQUE, le RWANDA, et le Réseau de l’ancien dictateur HIMA burundais BUYOYA Pierre, pour des enjeux GÉOPOLITIQUES et GÉOSTRATÉGIQUES.
La Dictature des HIMA burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya ) a fait en près de 40 ans, plus de 4,5 Millions de Victimes Barundi : le fameux Génocide-Régicide commis par les HIMA contre les BARUNDI [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ]. Pendant ces 40 ans de crimes contre l’Humanité, ni les USA, ni la France, ni la Belgique n’ont eu de compassion envers les Barundi lors qu’ils étaient entrain d’être décimés  par les HIMA ! Pourquoi ?

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le vendredi 31 mars 2017

Facebook Comments