Burundi : Rejet du déploiement de 228 policiers onusiens de la résolution 2303 – Gouvernement

Share Button

bdi_burundi_belgique_france_usa_2016A Bujumbura, ce mardi 2 août 2016, l’Etat du Burundi a rejeté l’idée de déploiement de 228 policiers onusiens proposées par la Résolution 2303 que la France a imposé au Conseil de Sécurité de l’ONU le  jeudi 28 juillet 2016 [ http://www.franceonu.org/Burundi-une-etape-decisive-sur-le-chemin-de-la-paix ].

Voici l’explication du gouvernement du Burundi, via son communiqué : http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2016/08/bdi_burundi_reponse_resolution_2303_onu_france_2016-1.pdf

bdi_burundi_resolution2303ONUFrance_2016_a_LeRenouveaubdi_burundi_resolution2303ONUFrance_2016_b_LeRenouveaubdi_burundi_resolution2303ONUFrance_2016_c_LeRenouveauCo6EksSWgAANcjECo6EoqYWEAABhhv
Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur ou une Tentative de Renversement du pouvoir démocratique en place, organisée par les USA, la France, la Belgique, le Rwanda et le réseau civil-politique-militaire de l’ancien dictateur Hima burundais Pierre BUYOYA, qui s’est soldé le mercredi 13 mai 2015 par une tentative de Coup d’Etat militaire raté. Depuis ces pays devenus ENNEMIS du Burundi tentent coûte que coûte de déstabiliser le Burundi, notamment par le biais des Nations Unis  ( Conseil  de Sécurité ; HCR ; Conseil des droits de l’homme – ohchr ) en utilisant leurs réseaux respectifs ( leurs fonctionnaires ou amis ) dans ces instances. Cette semaine, pour la 1ère fois de son histoire, le 1er ministre Français est allé rendre visite à la Tanzanie, voisine du Burundi, pour  lui demander son soutien contre le Burundi.  La Tanzanie n’est pas un près carré francophone. Il y a 1 mois, c’était le ministre des affaires étrangères Belge …

DAM, NY,AGNEWS, le mercredi 3 août 2016

Facebook Comments