Burundi: 2013, 1er acteur social – l’Etat et sa diplomatie active

Share Button
Les acteurs de la société burundaise  de janvier 2013 à septembre 2013 (AGnews)

Les acteurs de la société burundaise de janvier 2013 à septembre 2013 (AGnews)

Selon le bilan d’AGnews (Africa Generation News) , pour la période de janvier 2013 à septembre 2013,   l’Etat du Burundi demeure le premier acteur de la société burundaise. La seconde place, comme depuis 2011, revient à nouveau pour cette période à la société civile burundaises. Elle est talonnée en 3ème place par les partis politiques. Enfin la diaspora ferme la marche comme 4ème acteur. En cette année 2013, l’Etat du Burundi se serait distingué par la mise en place d’une – diplomatie active -. 

Ce mercredi 6 août 2013, à Bujumbura, alors qu’un séminaire-atelier sur l’environnement propice aux élections de 2015 est organisé par l’Etat et le Bureau des Nations Unis au Burundi BNUB, avec les acteurs politiques et de la société civile qui y participent,  AGnews (Africa Generation News ) ,qui, depuis 2005, réalise un travail de bilan périodique, révèle que cette période de janvier 2013 à septembre 2013 a été marqué par une  diplomatie active mise en avant par l’État burundais. Le Burundi s’est remarquablement ouvert au monde global d’un point de vue géostratégique. D’après ce bilan,  ce pays confirme de plus en plus sa place géopolitique importante dans la région des Grands Lacs Africain, mais de même au niveau du continent  tout entier.

FIG. 1 Les acteurs de la société burundaise

FIG. 1 Les acteurs de la société burundaise

Ce bilan périodique d’Agnews revient en détails sur le repositionnement diplomatique  initié par l’Etat du Burundi en cette année 2013.  Les acteurs de la société burundaise  (  l’Etat, les partis politiques, la société civile (dont les média), et la Diaspora) sont mis en perspective par rapport  à la direction ( au sens)  que donne l’État du Burundi, en tant que premier acteur sociétal.

FIG. 2 Les acteurs de la société burundaise

FIG. 2 Les acteurs de la société burundaise

Depuis quelques années on remarque toutefois qu’il faut envisager de considérer de plus en plus –  les acteurs “globaux” -., ceux de la mondialisation ou globalisation, c’est à dire :  l’Autre société civile ( les ONG’s, les Humanitaires, les Média multinationales -AFP, XINHUA, Reuters, AP, BBC World, Voice of América etc.-) ; l’ONU (BNUB etc) ; les Bretonswoods (FMI, Banques Mondiales, OMC); les Banques régionaux (BAD etc); les sociétés multinationales; etc.  Au travers de ce bilan d’AGnews, on revient sur ce 5ème acteur – l’ acteur global – et son interaction avec les – acteurs de la société burundaise –  …

agnews_2005_2010_acteur_societe_aMais pour  comprendre cette  dynamique  du Burundi (de l’après guerre civile ) ,depuis 2005 à septembre 2013,  le bilan d’Agnews fait découvrir brièvement  le – Burundi –   :

  • 2005:  Après les élections démocratiques de 2005 (remportées par le CNDD-FDD), dès septembre, la question sécuritaire sera mise en avant : négocier avec les Forces Nationales de Libération (FNL) ; rapatrier près d’ 1 million de réfugiés Barundi ( éparpillés en RDC, et en Tanzanie surtout);  et  réinsérer les ex-combattants.
  • 2006 :  Les lois  de la gratuité de l’enseignement de base, et de la gratuité des soins de santé pour les mamans et leurs enfants qui créeront  de centaine de milliers d’ emplois dans le pays.
  • 2007: Le déploiement des Forces de Défenses Nationales  FDN  en Somalie  activera l’arrivée  des aides promises pour la reconstruction du Burundi.
  • 2008: Pour lutter contre la faim, on  se mettra à planter des arbres fruitiers dont des avocatiers le long des axes routiers et aux alentours des écoles…
  • 2009 : La construction de nombreuses infrastructures publiques  créera des dizaines de milliers d’emplois .
  • 2010 : Au delà des élections démocratiques de 2010 (remportées par le CNDD-FDD),  l’ accès à une eau potable aux citoyens barundi avait été  mis au premier plan.
  • 2011 : La  logique de développement  – nationale est prise en compte par les -natifs- de toutes les provinces et communes du pays.
  • 2012: les Travaux de Développement Communautaires (TDC) sont devenus, à eux seuls ,des institutions. Les ministres, les (Vice) présidents, des députés, et les sénateurs, tous participent aux TDC.
  • 2013: Une diplomatie active   qui positionne et ouvre le Burundi au Monde.

Le bilan d’ AGnews (Africa Generation News) tire ses propres conclusions ( notamment  il insiste sur la question de dépendance ( à autrui) au niveau du Budget de l’Etat et ses conséquences sur la destinée du pays )  et surtout permet de comprendre d’où vient le Burundi ( en tous cas depuis 2005) et  où il va…  Tout au l’on de la semaine, on fera partager cette synthèse bilan d’Agnews.

DAM, NY, AGNEWS, le 6 novembre 2013

Facebook Comments