Burundi: 1276 fonctionnaires en 1961 contre 85611 en 2012.

Share Button

Portes ouvertes au Ministère de la Fonction Publique, du Travail, et de la sécurité sociale.    Photo ppbdi.com La Ministre de la Fonction Publique, Mme Annonciata Sendazirasa, organise une conférence de presse, en ce seamine portes ouvertes dans son ministère. Elle a indiqué qu’en 1961, il n’y avait que 1276 fonctionnaires (agents de l’Etat). Ce chiffre comprenait aussi les corps de défense et de sécurité. Aujourd’hui, en 2012, au Burundi on denombre 85 611 fonctionnaires (agents de l’Etat).

 

Cette semaine portes ouvertes, qui se déroule depuis lundi 27 août jusqu à samedi 1er septembre 2012, cadre en même temps en cette occassion de la célébration du cinquantenaire de l’Indépendance du Burundi. Son ministère, à travers les services de l’administration centrale et les institutions sous tutelle, s’ouvre au public, en présentant les réalisations et les perspectives d’avenir.

 

Mme la Ministre, Annonciata Sendazirasa, a expliqué au public présent les trois missions principales de son ministère : – l’amélioration de l’administration publique; – la promotion d’un travail décent; et la promotion de la protection sociale pour tous.
Elle a souligné que depuis l’accession du Burundi à l’indépendance, la Fonction publique a enregistré un bilan positif. Autrefois, les dossiers étaient gérés à la satisfaction des usagers mais avec le temps, la qualité des services offerts a subi des dégradations suite à diverses raisons, dont deux des principales : – l’augmentation des effectifs des agents de l’Etat sans augmemter aussi le personnel en charge de la gestion administrative et financière des dossiers ; et – la gestion manuelle des dossiers.

Depuis l’arrivée du CNDD/FDD au pouvoir, soit en 2005 à nos jours, les effectifs de la Fonction publique, gonflés sous la Dictature féroce des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya ), sont aujourd’hui quasi maîtrisés. Les salaires sont calculés par les services du ministère et ils sont liquidés dans des délais convenables, grâce notamment à l’informatisation.
De plus, actuellement, l’Etat forme ses fonctionnaires. Le gouvernement a mis en place un centre de perfectionnement et de formation en cours d’emploi.

 

Une des grandes réussites de ses 50 ans d’indépendance, comme le sougne Mme Annonciata Sendazirasa, qui est aussi Ministre du Travail et de la sécurité sociale, est que désormais le Burundi dispose d’une politique nationale de l’emploi qui va être mise en place ainsi qu’un observatoire national de l’emploi et de la formation. son but sera de : collecter; analyser; gérer; et diffuser toutes les informations disponibles sur le marché du travail au Burundi, mais aussi dans la région EAC.

 

Le fait qu’aujourd’hui, le Burundi essaye de mettre en place une politique fiscale juste, et que les Barundi paient des impôts, la Fonction Public qui a pour raison d’être de servir la population commence à prendre tout son sens à travers le pays. La Fonction Public se met véritablement au service de ses citoyens.

DAM, NY, AGNEWS, le 28 aout 2012.

Facebook Comments