Edouard Nshimirimana, un ancien officier supérieur de l'armée burundaise ( HIMA ), a annoncé mercredi la création des «Forces républicaines du Burundi» (Forebu). Crédits photo : Forebu 2015

Burundi : Les HIMA FOREBU-FPB veulent attaquer les BARUNDI

Share Button
Edouard Nshimirimana, un ancien officier supérieur de l'armée burundaise ( HIMA ), a annoncé mercredi la création des «Forces républicaines du Burundi» (Forebu). Crédits photo : Forebu 2015

Edouard Nshimirimana, un ancien officier supérieur de l’armée burundaise ( HIMA ), a annoncé mercredi la création des «Forces républicaines du Burundi» (Forebu). Crédits photo : Forebu 2015

SECURITE, GEOPOLITIQUE – “Il n’y a pas de rebellions au Burundi !” rappelle les autorités Barundi.  Seulement les HIMA burundais [ Forces Républicaines du Burundi (Forebu) et Forces Populaires du Burundi (FPB)], avec comme base le RWANDA [FPR] du Dictateur KAGAME et des FAMILLES DE COLONS des GRANDS LACS AFRICAINS, comptent lancer une GUERRE contre le BURUNDI…

A Bujumbura, ce mardi 29 août 2017, du côté des autorités Barundi,  on a rappelé qu'”il n’y a pas de rébellion au Burundi“, suite à la tonitruante médiatique occidentale ( AFP, BBC, Lalibre.be, FIGARO, [ http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/08/28/97001-20170828FILWWW00146-burundi-nouveau-leader-pour-la-rebellion.php ] etc. ) qui, en ce jour, font la pub d’une soit disante rébellion burundaise qui se nomme Forces Républicaines du Burundi (Forebu) et qui serai devenu Forces Populaires du Burundi (FPB) en rapport avec leur parrain rwandais (FPR).

Le FOREBU comme le FPB rassemble les militaires HIMA burundais du Réseau de l’ancien dictateur HIMA burundais BUYOYA Pierre, qui ont tenté un COUP D’ETAT militaire raté le mercredi 13 mai 2015 au Burundi lors de la REVOLUTION COLOREE , puis se sont repliés au Rwanda.
Aujourd’hui, ces militaires HIMA burundais menacent les BARUNDI à partir du RWANDA, soutenus par les familles des anciens colons occidentaux présents actuellement dans l’Afrique des Grands Lacs à travers quelques multinationales en concurrence rude avec la Chine.

Le Dictateur Pierre BUYOYA et le Génocide de NTEGA MARANGARA (1988)

Le Dictateur Pierre BUYOYA et le Génocide de NTEGA MARANGARA (1988)

Les Barundi attendent de pieds fermes ces militaires HIMA avec lesquels ils ont encore un sérieux contentieux  de sang ( une affaire d’ancêtres  ) – le fameux Génocide-Regicide – du Burundi. Pour rappel, en 40 ans de pouvoir, la Dictature Hima burundaise ( Micombero, Bagaza, et Buyoya ) a fait plus de 4,5 Millions de victimes Barundi ( http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ). C’est ce même régime HIMA qui a destitué le ROYAUME millénaire DES BARUNDI -INGOMA Y’UBURUNDI – entre 1965 et 1966, avec l’aide de la FRANCE (et des USA ). INGOMA Y’UBURUNDI ( L’ETAT TRADITIONNEL DES BARUNDI ), sous la dynastie des BAGANWA (1410-1965/1966 ), était issu de l’ALLIANCE BAHANZA-BAJIJI-BASHUBI. C’est à dire les 3 clans majoritaires au Burundi.   Sociologiquement, de manière empirique, les BAHANZA, les BAJIJI, et les BASHUBI font 90% de la population chez les BARUNDI.  Les HIMA représentent 2% à 5% de la population burundaise.
Le FOREBU et le FPB, qui sont des organisations HIMA burundaises, veulent attaquer les BARUNDI. Mais, seulement ils pensent qu’avec KAGAME ( un BEGA rwandais – presque 2% de la population RWANDAISE ), ils seront plus forts pour combattre les BARUNDI. Si une GUERRE éclate entre le BURUNDI et le RWANDA ( même via la RDC CONGO ), 90% de la population RWANDAISE vont soutenir les BARUNDI pour en finir avec le DICTATEUR KAGAME au RWANDA.
Les familles de Colons occidentaux ( BELGES, AMERICAINS, CANADIENS, ANGLAIS etc. ) et leurs multinationales disent qu’ils les soutiendront diplomatiquement, financièrement, techniquement et logistiquement au niveau militaire. Les Barundi ( 98% de la population burundaise ) et la population Rwandaise ( 90% des Rwandais ), eux , pourront compter sur l’appui de la CHINE, de la RUSSIE, et d’une grande partie de l’AFRIQUE.

Au Burundi, la sécurité nationale burundaise se dit prête à toute éventualité. Le Burundi est un vieux Royaume millénaire africain – Ingoma y’Uburundi – : – 1/ qui a donné jadis une Dynastie en Egypte ( celle des Anous “Abantou” – la Dynastie des Nagada – 9.000 à 3.200 avant notre ère ); – 2/ qui a géré l’Empire Mwene Mwezi ( Burundi, Rwanda, Ouganda, Sud Soudan, Tanzanie, Kenya, Malawi, et le nord de Mozambique ) entre le 14ème et le 15ème siècle de notre ère ; – et 3/ qui était le plus grand Etat au 17ème siècle dans la Région des Grands Lacs africain.
Le vieux Royaume -Ingoma y’Uburundi – s’est mis en pause pour 40 ans en 1965-1966 lorsque la France a décidé de mettre en place -le Régime Hima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya )-. Depuis 2005, les Barundi ont repris leur destin en main dans cette Région de l’Afrique et du Monde.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 29 août 2017

Facebook Comments