Burundi : 23 magistrats révoqués en 2016 à cause de mauvais comportements ( Photo : site-magister.com )

Burundi : La Justice condamne un réseau de trafiquant d’alcool frelaté

JUSTICE – Le TGI de Makamba condamne des trafiquants de d’alcool frelaté « Kanyanga » à des peines de servitudes et des amendes entre 60 USD et 290 USD

Makamba ( Sud du Burundi), jeudi 5 avril 2018 – Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Makamba, siégeant en flagrance, vient de condamner M. Nyandwi Michel , M. Niyonkuru Asmani, M. Ndayitwayeko Audace, chef de la zone Mukungu, et M. Ndayininahaze Aaron, le chef de la colline Makungu, pour avoir commercialisé la boisson prohibée « Kanyanga », qui est un alcool frelaté dangereux pour la santé, car mortel.

Comme condamnations : 1/ M. Nyandwi Michel, 6 mois de servitude pénale avec sursis d’une année et une amende de 250.000 BIF ( environ 145 USD );    2/ M. Niyonkuru Asmani et M. Ndayitwayeko Audace, chacun reçoit 1 an de servitude pénale avec sursis de 2 ans et une amende de 500 000 BIF ( 290 USD );  et 3/ M. Ndayininahaze Aaron, chef de la colline Makungu, à 100.000 BIF d’amende ( 60 USD ) pour avoir menti au TGI.

Au Burundi, l’Etat mène une lutte acharnée contre les alcools frelatés qui causent le décès de nombreux citoyens chaque année et perturbe bien des ménages Barundi.

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Dans la Tradition des Barundi, M. Ndayitwayeko, chef de la zone Mukungu, et M. Ndayininahaze, chef de la colline Makungu, ont le devoir d’être  issues des Bashingatahe TUTSI en montrant l’exemple voué à être des modèles de l’ORDRE d’INGOMA Y’UBURUNDI dont le MWAMI D’INGOMA Y’UBURUNDI, le chef d’Etat S.E. NKURUNZIZA Pierre,  incarne comme membre de la Famille de KIRANGA / RYANGOMBE, lui même représentant sur TERRE du CHEF DE L’UNIVERS – IMANA -. C’est à dire  ces personnalités doivent être  des modèles de l’ORDRE UNIVERSEL ou l’ORDRE DIVIN qui est VRAI, JUSTE, et HARMONIEUX.

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Or ces personnalités ont été du côté du DESORDRE  ( Y’ABAHIMA ).  La JUSTICE les condamne en démontrant aux citoyens de cette localité ( LA COMMUNAUTE LOCALE )  et  à  l’ETAT  qu’il est interdit, dans la LOI DES BARUNDI, de donner des fonctions de CHEF ou de GESTIONNAIRE, à des HIMA burundais. Au Burundi, un HIMA ne peut être membre de la CORPORATION DES GESTIONNAIRES BARUNDI, TUTSI. Car pour être TUTSI, il faut avoir le qualificatif de GESTIONNAIRE JUSTE appliquant une LOI équitable conçue par la CORPORATION DES RÉGULATEURS BAPFUMU / BATWA – SAVANTS CHERCHEURS / SCIENTIFIQUES – BARUNDI.

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 10 avril 2018

Facebook Comments