Burundi-Ethiopie: L’accord-cadre de coopération du bassin du Nil est au Parlement

Le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, en plein Travaux de Développement Communautaire (TDC),  reçoit le ministre éthiopien des Affaires étrangères, M.Tedros Adhznsom.  ( Photo : PPBDI.COM  )
Le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, en plein Travaux de Développement Communautaire (TDC), reçoit le ministre éthiopien des Affaires étrangères, M.Tedros Adhznsom. ( Photo : PPBDI.COM )

A Buye, en province de Ngozi, ce mercredi 17 avril 2014, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, alors qu’il était en plein Travaux de Développement Communautaire (TDC), a reçu le ministre éthiopien des Affaires étrangères, M.Tedros Adhznsom.

barrageRenaissanceethiopie

Avant d’aborder le pourquoi de sa visite, ils  ont échangé sur la coopération bilatérale existant dans les domaines agricole, du sport et de la culture. Puis ils en sont venu à la question de l’accord-cadre sur la coopération du bassin du Nil.  Le fleuve du Nil prend source au Burundi.
S.E. le Président Pierre Nkurunziza  a tranquillisé son hôte en lui signifiant que cet accord est aujourd’hui sur la table du Parlement.

M. Tedros Adhznsom, content de la nouvelle, a félicité le Burundi pour son rôle actuel dans le maintien de la paix dans le monde.
L’Éthiopie construit en ce moment un barrage hydroélectrique dont le coût est de 5 Milliards USD sur le fleuve Nil. Il s’agit du  Barrage de la Renaissance.  Ce barrage africain, qui produira 6000 mégawatts, sera fonctionnelle dès 2017, et sera une aubaine pour toute l’économie du continent Africain qui est en proie à un déficit énergétique majeur.
Le Barrage de la Renaissance, avec le Barrage Inga en construction en RDC Congo voisine qui est d’une puissance de 4800 mégawatts,  seront les plus puissants du continent africain. Ensemble, ils produiront pour 10800 mégawatts.
 
Ensuite, le chef de l’Etat et le ministre éthiopien des Affaires étrangères, ensemble, ont poursuivi les Travaux de Développement Communautaire au stade « Ku gasaka ka Inarunyonga». Les travaux consistaient en la fabrication du béton pour le bétonnage du chaînage haut de la clôture.

DAM,NY,AGNEWS,le 20 avril 2014

Facebook Comments